Niger: Installation du comité chargé de l’élaboration de la Stratégie nationale de migration vers la radiodiffusion numérique terrestre

Actualités de la convergence

Le Secrétaire général du Ministère de la Communication, des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Culture, M. Ali Seydou , a présidé vendredi dernier dans les locaux dudit ministère, à la cérémonie officielle d’installation du Comité d’élaboration de la Stratégie nationale de migration vers la radiodiffusion numérique terrestre. Ce comité est chargé d’élaborer les normes devant cadrer le passage de la radiodiffusion analogique à la radiodiffusion numérique terrestre dans notre pays. Il a un délai de trois mois (3) pour mener ce travail et remettre au gouvernement le document de stratégie.

Il est constitué de deux représentants du ministère, un représentant de l’Autorité de régulation multisectorielle, un du Conseil Supérieur (maintenant Observatoire National) de la Communication, un du Haut commissariat aux Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, un du ministère de l’Economie et des Finances, deux représentants de l’Office de radiodiffusion et télévision du Niger (ORTN), un représentant des radios privées, un représentant par opérateurs télécoms et un représentant des associations des consommateurs. Il est présidé par le Secrétaire général du ministère. Le court délai accordé au dit comité s’explique, selon M. Ali Seydou par le retard accusé par notre pays et les importants défis dans ce domaine. Le Secrétaire général du MCNTI/C a, en s’adressant aux membres du comité, insisté sur l’importance pour le CSRD et le gouvernement de transition de disposer d’un tel document.
 
En effet, la période initiale de transition de la radiodiffusion analogique à la radiodiffusion numérique a été fixée au 17 juin 2015 par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT). Mais d’après le Secrétaire général du MCNTI/C, certains pays dont le Niger ont demandé et obtenu de l’UIT la prorogation de ce délai. Il s’agit pour ces pays de bien cerner les importants défis financiers et techniques qu’implique le passage de l’analogique au numérique. C’est dans cette optique que le gouvernement a créé un comité par arrêté n°064 du 30 décembre 2009 en vue de mettre sur pied une stratégie nationale pour cadrer cette ‘’migration’’. La stratégie identifiera entre autres, les réponses aux enjeux de normalisation, de mise en place des plates-formes de diffusion numérique, d’équipement des foyers et d’adoption du cadre juridique et réglementaire.  La mission de ce comité consistera quant à elle à étudier les répercussions techniques, économiques, réglementaires, culturelles et sociales de la transition vers le numérique ; évaluer les besoins en investissement des radiodiffuseurs ; proposer les mesures réglementaires éventuelles propres à encadrer la transition vers le numérique ; proposer l’usage qui sera fait du dividende numérique ; élaborer le document de stratégie nationale de migration vers la radiodiffusion numérique terrestre et dresser un rapport de fin de mission.  Le Secrétaire général du MCNTI/C reconnaît que le délai accordé au comité est court comparé à la tâche à exécuter. M. Ali Seydou a, pour ce faire, encouragé le comité. Il a enfin demandé aux membres dudit comité de faire preuve de disponibilité et d’abnégation pour mettre à la disposition de notre pays, cette stratégie et permettre ainsi au Niger d’intégrer pleinement l’ère du numérique en termes de radiodiffusion.