Cameroun: Des artistes s'initient aux TIC

Actualités informatiques

Près d'une centaine de musiciens suivent depuis lundi une formation gratuite dans les différents sites de l'Institut Africain d'informatique. Informatiser les pratiques musicales pourrait donner de belles mélodies. C'est du moins la conception partagée par la Société civile camerounaise de l'art musical (Socam) et l'institut Africain d'Informatique (IAI).

Dans le cadre d'un partenariat signé entre les deux entités, le représentant résident de l'IAI Armand Claude Abanda a accordé 50 bourses de formation à 50 artistes musiciens et autres intervenants de l'art musical.

Ladite formation porte sur les techniques bureautiques et Internet. Il s'agit selon Odile Ngaska d'arrimer ces artistes aux technologies de l'information et de la communication pour que soit redynamisée leur profession.

Lundi dernier, près de 80 artistes se sont présentés au siège de l'IAI Cameroun pour le début de la formation. D'autres artistes se sont aussi signalés dans les centres de Douala, Garoua, Ebolowa, Abong-Mbang et Bamenda, apprend-on à l'IAI.

Flatté par l'intérêt portés par les artistes à cette formation, Armand Claude Abanda de concert avec le Pca de la Socam a pris une mesure spéciale qui permet à chaque artiste enregistré dans le cadre du partenariat IAI-Socam, de suivre la formation dans le centre IAI le plus proche.

Ainsi, 30 jours durant, l'artiste musicien va pianoter pour ajouter la corde de la modernité à son arc. Ce qui lui permettra de mieux « communiquer, échanger, faire de la recherche dans le seul but d'enrichir son potentiel culturel et relationnel qui devra à terme, booster son élan créateur et artistique », espère Odile Ngaska.
(Source: Cameroon Tribune)


* Des ordinateurs portables pour des écoles grâce à l'UIT et au Portugal

L'Union internationale des télécommunications (UIT) et le Portugal ont joint leurs forces pour fournir des ordinateurs portables à des écoles dans des pays en développement.

Dans le cadre de l'initiative de l'UIT intitulée « Connecter une école, connecter une communauté », le Portugal, à travers son propre programme international eSchool, aidera à fournir des solutions technologiques à des écoles dans plusieurs pays.

Vingt pays prendront part à la première phase, qui testera des approches innovantes en matière d'utilisation des technologies de l'information et de la communication dans les salles de classe et en mesurant leur impact.


Une école dans chacun des vingt pays participant recevra jusqu'à 50 nouveaux ordinateurs portables équipés de logiciels et de contenus éducatifs, ainsi que de modems sans fil et d'une connexion à haut débit.


« Nous sommes au début d'une nouvelle aventure excitante », a dit le Secrétaire général de l'UIT, Hamadoun Touré, saluant le Portugal pour son leadership et sa volonté de partager son expérience avec d'autres pays.


Lancée l'an dernier, l'initiative “Connecter une école, connecter une communauté” est destinée à faciliter les partenariats public-privé afin de connecter toutes les écoles aux services internet à haut débit afin que les écoles puissent servir de centres communautaires pour les technologies de l'information et de la communication.