Le secrétaire général de l'UIT relève les progrès accomplis par le continent africain

Actualités Télécom

L'Afrique a accompli des "progrès incroyables en matière de développement des TIC", avec un taux de pénétration de la téléphonie cellulaire atteignant 44% dans plusieurs pays, a révélé, mercredi à Dakar, Hamadoun Touré, secrétaire général de l'Union internationale des télécommunications (UIT).

 "Ces dernières années, l'Afrique a accompli des progrès incroyables en matière de développement des TIC, et notamment en ce qui concerne la téléphonie cellulaire mobile. Au début de cette année, le taux de pénétration atteignait 44% sur le continent dans son ensemble, alors qu'il n'était que de 15% quatre ans plus tôt", a-t-il notamment dit.

S'exprimant à l'ouverture du 10-ème Colloque mondial des régulateurs, Hamadoun Touré a précisé que le taux de pénétration de la téléphonie cellulaire mobile dans les foyers en zone rurale est aujourd'hui supérieur à 50%.

Il reste maintenant pour le continent à reproduire pour l'Internet à large bande fixe ce qui a été accompli pour le mobile, a souligné secrétaire général de l'Union internationale des télécommunications (UIT).

"En effet, même si l'on progresse à bon rythme, puisque le taux de pénétration de l'Internet augmente rapidement ces dernières années et devrait atteindre 10% d'ici à la fin de l'année, il nous reste encore beaucoup à faire", a cependant relevé Hamadoun Touré.

Il a par ailleurs ajouté que le taux de pénétration de l'Internet à large bande fixe est aujourd'hui supérieur à 25% dans les pays les plus développés du monde, mais il reste inférieur à 1% dans l'ensemble de l'Afrique.

Selon le secrétaire général de l'UIT, deux choses doivent être changées "pour que le monde en ligne devienne une ressource ubiquitaire pour tous les Africains".

Pour ce faire, il a notamment appelé les gouvernants à faire en sorte que l'Internet large bande soit "une priorité dans leur programme de développement, de sorte que le déploiement de cette technologie s'accélère et que ses avantages bénéficient au plus grand nombre".

Il s'agit ensuite de faire en sorte que l'accès à l'Internet, en particulier l'accès large bande, soit "beaucoup plus abordable qu'il ne l'est aujourd'hui".

Le 10-ème colloque mondial des régulateurs s'est ouvert mercredi à Dakar, sur le thème "Favoriser le monde numérique de demain". La rencontre, organisée pour la première fois en Afrique, réunit une centaine de participants venus de plusieurs pays du monde.