Burkina Faso: Télévision numérique terrestre - 7, 8 milliards à terme pour près 75 chaines

Actualités de la convergence

La Télévision numérique terrestre (TNT) est une technologie qui, à l'instar des bouquets satellites, permet de recevoir plusieurs chaînes à l'aide d'un simple décodeur branché sur le téléviseur. Une stratégie a été élaborée à cet effet et présentée le mardi 30 novembre à Ouagadougou.

Selon le président du conseil de l'Autorité de régulation des communications électroniques (ARCE), Maturin Bako, le passage à la TNT permettra de libérer des fréquences et de la place qui pourra être utilisée pour de nouveaux programmes de télévisions, le développement des chaînes en Haute Définition (HD), la numérisation de la radio. Aussi, l'adoption de la télé numérique au Burkina favorisera le haut débit pour la téléphonie mobile et Internet sur tout le territoire, mais également les liaisons avec les services d'urgence.

Techniquement, la TNT utilisera le principe classique de la diffusion de la télévision actuelle ; mais au lieu de diffuser des images et du son analogiques, les données seront numériques et compressées. Pour les diffuseurs, elle permet, à l'aide d'un seul émetteur, de diffuser un grand nombre de chaînes.

C'est à cette technologie que le Burkina veut accéder d'ici la prochaine décennie. D'ailleurs au mois de mars passé, le Conseil supérieur de la communication (CSC) avait organisé un séminaire pour analyser le passage de la télévision analogique au numérique. Lors de cette rencontre, l'ARCE avait notifié la date de 2015 pour l'arrêt des émissions analogiques sur la bande UHF (les télés privées) et 2020 pour la bande VHF. Avant, il fallait élaborer une stratégie tout en faisant appel à un consultant grâce à l'appui de l'Union internationale des télécommunications (UIT). Cette étude, qui a fait l'objet d'une présentation ce mardi, a été confiée au cabinet SFM Technologies de la Tunisie.

Après l'adoption de la stratégie, l'ARCE et ses partenaires vont soumettre au gouvernement un avant-projet de loi qui définira le cadre juridique de mise en oeuvre de la TNT.

Il faut seulement espérer que les différentes télévisions seront à jour aux dates prévues afin que l'on puisse effectivement y basculer. Cependant, il faut savoir que sa réception nécessite un équipement supplémentaire, d'où l'accompagnement de l'Etat pour son implantation. A ce sujet, on apprendra qu'il y aura 3 phases. La première coûtera plus de 3 milliards pour 50% de la couverture ; la 2e phase : 5,8 milliards pour 75% et la dernière, 7,8 milliards. Il a souligné que l'on pourra disposer, à terme, de plus de 75 chaînes de télévision. Il est prévu un fonds d'appui aux ménages pour l'acquisition de décodeurs et l'exonération des taxes locales.