Le bilan télécom de 2010 et les perspectives pour 2011 pour le Congo-Brazaville

Actualités Télécom

L'Agence de régulation des postes et des communications électroniques (Arpce) traite pour la presse de l'évolution du marché des télécommunications

Yves Castanou, directeur général de l'Arpce, a animé le vendredi 4 février à Pointe-Noire un point de presse portant sur les thèmes suivants : « Le marché de la téléphonie mobile en 2010 », « La question de l'identification des abonnés mobiles » et « La question des pylônes ».

Pour Sondé-Ndé, directeur de réseau et du service communications électroniques, l'Arpce a eu à organiser au cours de l'année 2010 plusieurs réunions à Brazzaville avec chaque sous-secteur des postes et communications électroniques. Elle a de même participé aux travaux d'exploitation au niveau de la Cémac visant à mettre en œuvre une réglementation unique, de sorte que toutes les communications électroniques de la zone soient considérées comme locales. De même, elle a maintes fois participé aux travaux de l'Union internationale des télécommunications.

En terme de réalisations, souligne l'orateur, l'Arpce a élaboré et réalisé le plan national de numérotation à neuf chiffres, ainsi que le plan national des fréquences, dont la publication est prévue pour la semaine prochaine. Parlant du cadre qui doit être réglementé, Sondé-Ndé s'en est expliqué : « Il est impératif pour le Congo d'avoir un cadre réglementé pour nous permettre d'être en avance par rapport aux opérateurs du secteur, car l'absence de réglementation peut retarder l'arrivée des techniciens », a conclu l'orateur.

Parlant de la fibre optique, le directeur indique que l'Arpce a depuis l'année dernière commencé la caractérisation du marché. Et plusieurs questions sont restées en suspens à propos de la réglementation de la fibre optique. Car, se demande l'orateur, dans quelles conditions sera-t-elle partagée, et dans quelles conditions un opérateur pourra-t-il se permettre d'utiliser ce réseau ?
« Nous avons commencé 2011 avec le programme d'identification des abonnés, et nous comptons prochainement nous attaquer à la portabilité des numéros », a-t-il ajouté. Toujours dans le souci de faire mieux, l'Arpce va organiser la semaine prochaine à Brazzaville des rencontres avec les fournisseurs d'internet.

Le marché de la téléphonie mobile est en pleine croissance, le nombre d'abonnés a augmenté de 26,51% entre 2009 et 2010, jusqu'à atteindre 3,646 millions en 2010. La même année, le taux de pénétration de la téléphonie mobile a gagné 17 points pour s'établir à 93,39%, contre 75,97% en 2009.

À la fin de la rencontre, les deux orateurs ont souhaité voir les médias travailler avec eux la main dans la main dans le but de structurer, moderniser et dynamiser le secteur stratégique des postes et communications électroniques.