Comores: Retard dans la commercialisation de la fibre optique

Actualités Télécom

Jusqu'ici les Comoriens attendent impatiemment les bienfaits de la fibre optique. Mais aucun consommateur n'en bénéficie alors même que le réseau est désormais connecté au câble sous-marin Eassy.

Le haut débit tant promis par Comores Télécom reste un rêve pour les consommateurs. Pourquoi ce retard qui fait perdre à la société comorienne des télécommunications des millions par mois ?

Les clients de Comores Telecom ont connu des perturbations dans l"accès à internet en fin de semaine dernière. Et pour cause, la fibre optique était coupée au niveau de la Tanzanie. Le câble connait des problèmes avant même qu'il soit officiellement accessible. Cet incident a permis au public de comprendre qu'il est branché à la fibre mais que « Comores Télécom a volontairement gardé la même vitesse de 128 kb en attendant la commercialisation (du haut débit, ndlr) », reconnait un des responsables de la société nationale des télécommunications.

Plusieurs raisons expliquent ce retard dans la commercialisation. D'abord, la structure des prix de vente de ce produit est toujours sur la table du chef de l'Etat dans l'attente de validation, depuis plusieurs mois. Le ministre des télécommunications explique que « c'est parce que le gouvernement estime que le prix proposé est trop élevé. Il faut essayer de les revoir afin de protéger et défendre la population ». Le gouvernement ne valide pas encore mais ne propose pas d'autre structure de prix. D'après les informations glanées par Malango Actualité,  « le gouvernement voudrait que Comores Télécom s'aligne sur les prix pratiqués à Madagascar ».

L'autre raison qui pourrait expliquer ce retard, est relative à la généralisation de la fibre dans toutes les îles. La fin des travaux d'extension de cette nouvelle technologie à travers les îles de Mohéli et Anjouan est prévue pour le mois de février. Si la fibre devait être lancée en ce moment, elle serait opérationnelle uniquement à Grande Comore. Or, les autorités voudraient lancer la fibre optique au même moment dans les trois îles . Donc, les consommateurs qui souffrent considérablement en matière de débit Internet, doivent prendre leur mal en patience. Si cette option d'attendre la connexion inter-île d'abord se confirme, la commercialisation du haut débit ne se fera qu'après février.

Mais si ce retard dans la commercialisation de la fibre pénalise les utilisateurs, le gouvernement de l'Union n'en fait pas partie. Selon certaines sources, « tous les membres du gouvernement disposent de clé USB haut débit Mpessi. Ils utilisent cette option Internet en illimité. Donc ces problèmes de connexion que rencontrent la population ne les pénalisent pas », explique-t-on. D'où l'interrogation de savoir si réellement le gouvernement est animé d'une bonne volonté pour le lancement de la fibre.