Sénégal: Vers des consultations du ministère de la Communication sur l'apport des TIC

Actualités informatiques

Le ministre de la Communication et des Télécommunications, Moustapha Guirassy, a indiqué, jeudi à Dakar, que son ministère entreprendra des consultations, pour plancher sur ce que pourraient "apporter" les technologies de l'information et de la communication (TIC) aux départements ministériels.

"Très bientôt, en rapport avec les professionnels du secteur des télécommunications, nous allons entreprendre des consultations en favorisant un contact avec les différents départements ministériels, pour voir dans chaque département ce que les TIC peuvent apporter à chacun des départements, dans chaque secteur ", a annoncé M. Guirassy.

Venu présider la journée du ministère de la Communication et des Télécommunications, à la 19ème Foire internationale de Dakar, il a ajouté : "Parmi ces secteurs, je pense particulièrement à l'agriculture".

"On le nomme souvent secteur primaire, mais ce secteur comme d'autres ont besoin d'être soutenus, et les TIC doivent jouer un rôle important déterminant, un rôle extrêmement important", a dit M. Guirassy.

Citant l'éducation et la santé en particulier, il a estimé que presque tous les secteurs d'activités qui intéressent la nation devraient s'appuyer sur les technologies de l'information et de la communication.

Moustapha Guirassy a par ailleurs souligné l'importance que représente pour le secteur des télécommunications et de la presse, le vote par l'Assemblée nationale d'un code des télécommunications.

"Ce code, a-t-il expliqué, permettra à ce secteur de connaître un développement fulgurant parce que, du point de vue réglementaire, d'un point de vue juridique, des dispositions, le cadre est là pour soutenir les entreprises de presse et les entrepreneurs qui évoluent dans ce secteur".

Moustapha Guirassy a aussi mis l'accent sur la place et le rôle de son ministère. " Il s'agit, a-t-il expliqué, de mettre en avant les réalisations de l'Etat du Sénégal, mais aussi de favoriser la transparence et la bonne gouvernance par ses efforts de communication pour partager avec les citoyens sénégalais les politique de l'Etat."