L'ARPT dévoile les chiffres de la téléphonie - Le taux de pénétration en légère baisse en Algérie

Actualités Télécom

Le taux de pénétration de la téléphonie mobile a baissé en 2010 ; il est de 90,30%, alors qu'en 2009 il était à 91,68%, a relevé le responsable de la communication de l'Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT).

Pourtant, le nombre d'abonnés est en augmentation, que ce soit pour le téléphone mobile ou le fixe. En effet, la téléphonie mobile en Algérie comptait exactement 32 780 165 abonnés à la fin de l'année 2010, en hausse de 50 341 abonnés par rapport à 2009, alors que la téléphonie fixe est repassée au-dessus des 3 millions d'abonnés, a appris l'APS auprès de l'ARPT.

L'opérateur de téléphonie mobile OTA (Orascom Telecom Algérie, Djezzy) détenait, en 2010, 46% de parts de marché avec 15 087 393 abonnés, en hausse par rapport à 2009 (14 617 642 abonnés), a précisé le responsable de la communication à l'ARPT, M. Faïçal Medjahed.

Djezzy conforte ainsi sa position de leader du marché.Algérie Télécom Mobilis reste second malgré une baisse du nombre de ses abonnés. Les clients de Mobilis sont passés de 10 079 500 abonnés en 2009 à 9 446 774 en 2010, ce qui correspond à une part de marché de 28,8%.

Watania Telecom Algérie (WTA, Nedjma), bon troisième, continue sa progression. Nedjma comptait 8 245 998 abonnés en 2010, en hausse par rapport à 2009 (8 032 682), soit une part de marché de 25,2%.

Concernant la téléphonie fixe, un peu plus de 3 millions d'abonnés ont été comptabilisés au 28 février 2011. Le groupe public Algérie Télécom, en situation de monopole depuis la disparition de Lacom, comptait à cette échéance très récente 2 537 000 abonnés à la téléphonie fixe filaire et 533 300 au WLL (Wireless Local Loop), réseau sans fil utilisant les ondes hertziennes, a précisé M. Medjahed.

Concernant l'Internet haut débit, il a estimé le nombre de clients abonnés aux différents réseaux d'ADSL à 830 000 à fin février 2011, soit un taux de pénétration d'environ 10%.