Tunisie: Introduction en Bourse de Telnet - Une ascension rapide

Actualités économiques

16 ans, c'est peu dans la vie d'une entreprise, mais ils auront suffi à Telnet pour mériter son introduction en Bourse, chose qu'elle a faite le 19 avril courant. Un grand pas dans la vie de cette jeune entreprise qui se démarque à plusieurs niveaux, autant par le haut niveau de ses compétences que par la ferme volonté à être un modèle dans sa spécialité. Une entreprise qui vient de lancer une offre à prix ferme (OPF), pour l'introduction de 18,75% de son capital à la Bourse de Tunis.

«Telnet est née de la volonté d'une génération déterminée à contribuer au développement technologique par une ingénierie innovante et performante». C'est ainsi que M.Mohamed Frikha, son directeur général, évoque la création de Telnet, ajoutant que c'est une entreprise qui s'emploie à créer une valeur ajoutée fondée sur l'éthique et le respect des engagements.

Quand elle a vu le jour en 1994, Telnet était une petite startup fondée par un groupe de jeunes ingénieurs diplômés des grandes écoles; aujourd'hui, elle compte 500 employés dont 450 ingénieurs, son chiffre d'affaires s'élève à 28.800 MDT.

Elle intervient dans trois domaines-clefs, à savoir la recherche et le développement en ingénierie produit, les Télécoms et l'intégration réseaux et le service PLM(Product Lifecycle Managment ou gestion du cycle de vie du produit).

Depuis ses cinq sites dont un front-office implanté à Paris, Telnet intervient dans l'ingénierie de software, hardware, l'électronique, la microélectronique et la mécanique. On y conçoit et développe des solutions logicielles utilisables sur différents types de supports qui vont des puces électroniques à d'autres véhicules, tels les ordinateurs et les téléphones portables

«Créateurs de technologie, nous relevons sans cesse de nouveaux défis et participons à cette nouvelle oeuvre universelle» relève, encore M.Frikha.

L'activité de Telnet axée sur les nouvelles technologies s'est vue fleurir à mesure que les besoins des entreprises en innovation se faisaient de plus en plus pressantes. Ainsi, elle a enregistré une croissance moyenne de 30% entre 2005 et 2009.

Son activité se déploie sur les cinq continents à travers des filiales, des projets réalisés ou des partenariats technologiques.

Aussi, Telnet est la première entreprise à l'échelle locale, maghrébine et régionale à être certifiée CMMi niveau 5, la première entreprise du sud de la Méditerranée à acquérir un technocentre, la première entreprise tunisienne à se doter d'un conseil scientifique d'innovation.

Telnet consulting, filiale française de Telnet est la première entreprise française appartenant à un groupe tunisien à devenir membre du pôle de compétitivité mondial system@tic paris Région.

S'agissant de l'introduction en Bourse de Telnet, M.Frikha, précise qu'elle a été prise depuis juin 2010, une décision motivée par trois objectifs, à savoir préserver la pérennité de l'entreprise, renforcer sa notoriété et favoriser la participation du personnel à son capital. En effet, 10% des actions seront alloués, dans un premier temps, au personnel de l'entreprise.

Il note en outre qu'aujourd'hui, l'environnement des affaires sera certainement plus sain, ajoutant qu'il était confiant par rapport à l'avenir.

A l'international, il relève qu'il y a une reprise de l'activité, et précise qu'il y a une forte demande de la part des entreprises en termes d'innovation et de développement technologique. Par ailleurs, précise-t-il encore, les entreprises qui ont vécu cette crise s'orientent de plus en plus vers la sous-traitance, fait qui explique la forte demande.

Pour l'année 2011, Telnet a prévu de renforcer son équipe à travers le recrutement de cent ingénieurs- décision qui vient, à point nommé, conforter les ambitions de la révolution, notamment en matière de création d'emplois.

S'agissant des perspectives futures de Telnet, M.Frikha nous apprend que 2011 verra la création de deux nouvelles filiales, respectivement en Allemagne et aux Etats-Unis d'Amérique. L'entreprise compte également se positionner sur les marchés du Moyen-Orient et de l'est de l'Asie.

Une nouvelle activité sera, en outre lancée, et Telnet ne se contentera plus de l'ingénierie, elle sera également créateur de produits, une nouvelle structure «Telnet électronique» sera créée à cet effet. Il s'agit d'une unité industrielle de fabrication de produits.

M.Frikha précise, à ce propos, que Telnet proposera des produits périphériques et définis en concertation avec ses partenaires afin de ne point se retrouver dans une situation de concurrence avec eux.