1ière Edition: Barcamp Bénin invite les développeurs le 4 juin prochain à Cotonou

L'éditorial du mois

La seconde édition du G-Nigeria s’est tenue à Lagos la semaine dernière. Pays voisin, le Bénin tiendra la première édition de son Barcamp le 4 juin prochain à Cotonou. Les opportunités pour les développeurs africains de montrer leur savoir faire et d’exposer leurs idées n’ont jamais été aussi grandes qu’en ce moment.  Isabelle Gross s’est entretenue avec Abslom Boko, porte-parole de l’équipe organisant le Barcamp Bénin sur les motivations et les objectifs de cette première réunion.

La personne à l’origine de ce projet de tenir un Barcamp au Bénin  est Mathias Houngbo. Informaticien de profession et débordant d’idées nous avions déjà couvert son projet de réseau WiFi « Cotonou Wireless » dans une de nos newsletters voir lien suivant. Le passage de l’idée à l’action a quelque peu été retardé dans la mesure ou il a fallu que les différents groupes de développeurs locaux se mettent d’accord pour organiser l’événement ensemble. Barcamp Bénin est donc le fruit d’un collectif de jeunes individus passionnés par les TIC et oeuvrant dans le secteur au travers de différentes organisations ou institutions locales.

La liste des organisateurs (ci-dessous) reflète bien cette hétérogénéité.
1 - Mathias  Houngbo, Président du comité travaillant pour la BCEAO
2 – Theresa Carpenter Sondjo en charge des finances et sponsoring travaillant pour l’ONG People Online
3 – Ramanou, responsable de cantine et étudiant
4 – Igor Koucoi en charge de la presse & pub, promoteur 
5 – Vivien Dovi, Responsable lieu, promoteur
6 - Gislain  Sodogandji en charge du contenu travaillant pour Sodson Corp
7 - Loyc Cossou en charge du contenu travaillant pour NTSC
8 - Abslom Boko, porte-parole travaillant pour Starsoft Informatique

En terme de soutien, Barcamp compte sur Google qui a promis un soutien financier et la participation d’un intervenant. Des sociétés locales ont aussi été contactées mais aucune n’a répondu présente à l’appel. La réponse de l’opérateur mobile MTN, le plus grand opérateur au Bénin, est édifiante en elle-même et souligne l’absence de stratégie en matière de contenu local. La seule chose qu’il a proposé d’offrir au Barcamp Bénin c’est son propre « attirail marketing sur ses services mobiles » ! En termes de soutien régional, Barcamp Bénin compte aussi sur l’apport des organisateurs des Barcamps Abdijan l’organisation Akendewa -  et au Togo (l’OPIM, l’Organisme pour la Promotion de l'Internet et du Mobile Togo).

Malgré un soutien limité, Barcamp Bénin escompte accueillir entre 100 et 200 participants principalement des étudiants en informatiques, des développeurs individuels et des responsables informatiques dans des entreprises. Lorsque le porte-parole évoque le type de participants attendus au Barcamp Bénin, il est aussi question de mieux appréhender ce que l’on pourrait appeler «l’écosystème des développeurs et des fournisseurs de contenu du Bénin ». Selon Abslom Boko, le Bénin dans ce secteur a jusqu’à présent opéré de façon isolée et il y a peu de visibilité sur les acteurs dans ce segment. Il y a bien sur des développeurs indépendants ainsi que des ONG qui supportent le développement d’applicatifs et de contenu. Certaines entreprises de la place s’affichent comme des entreprises de contenu mais elles n’ont pas d’offres réelles ou ne sont pas officiellement connues.

Au menu du programme de Barcamp Bénin dont l’intitulé officiel est « Hello World », il sera question de Google Maps et de ses autres produits en particulier son système d’exploitation Android permettant le développement d’applicatifs mobiles et leur commercialisation  par la suite sur le « Marketplace », son magasin en ligne (à mettre en relation avec l’annonce faite par Google le 12 mai dernier sur l’extension à 90 pays dont 26 pays africains de la possibilité d’acheter des applicatifs payants sur son magasin en ligne). Les passionnés de Linux quant à eux pourront en apprendre plus sur le déploiement dot Net sur Linux. Il sera aussi question de discuter des logiciels de gestion de contenu ainsi que de la technologie Web2. Si le temps le permet, Barcamp Bénin proposera aussi une introduction aux logiciels libres Ubuntu et Fedora.

Les objectifs de cette 1ière édition du Barcamp Bénin sont selon Abslom Boko « de faire prendre conscience aux participants de la nécessité d'organiser régulièrement des événements de ce genre et de développer l'esprit de partage du savoir en vue d’avoir une communauté forte et solidaire de passionnés de nouvelles technologies de l’information. Si nous atteignons ces objectifs, notre première édition de Barcamp sera une réussite »!

Nous souhaitons bonne chance au Barcamp Bénin. Pour de plus amples informations visitez. Nous sommes toujours intéressés dans savoir plus sur l’écosystème des développeurs en Afrique. Si vous envisagez de tenir un barcamp ou toute manifestation réunissant des développeurs, faites-nous le savoir en nous envoyant un mail à igross@balancingact-africa ou un tweet à @isa_gross