Angola: Les syndicalistes saluent l'ouverture du Parlement sur la loi contre les crimes informatiques

Actualités informatiques

Le Syndicat des Journalistes d'Angola (SJA) s'est dit, lundi, réconforté par l'opportunité donnée par le Parlement pour l'analyse de la Proposition de Loi de Lutte contre la Criminalité dans le Domaine des Technologies d'Information et de communication et des Services de la Société d'Information.

Se confiant à la presse, au terme de la rencontre avec la 6è commission du Parlement, qui, entre autres attributions, traite de la communication sociale, le journaliste Reginaldo Silva, en qualité de porte-parole du SJA, a souligné le fait d'avoir été présentées quelques contributions à cet effet, surtout en ce qui concerne l'utilisation de l'Internet.

Il a dit que le SJA analyserait en détail la réponse de l'Exécutif à une lettre de l'organisation remise au Ministère de la Télécommunications et Technologies d'Information, où il souligne que la proposition met en péril le libre exercice de la liberté d'expression, de presse et d'accès à l'information, entre autres aspects constitutionnellement consacrés.

" Il n'a pas été possible d'approfondir le débat et nous avons sollicité plus de temps pour que nous refléchissions sur la réponse et l'argumentation du Gouvernement, qui n'a pas accueilli les préoccupations dans le cadre de l'inconstitutionalité", a assuré le responsable. Selon lui, il peut y avoir des points de convergence sur plusieurs aspects et " il peut se faire que nous ayions exagéré dans notre analyse.

Dans l'entre-temps, le ministre des Télécommunications et Technologies d'Information, José de Carvalho da Rocha, a écarté l'existence de quelconque norme inconstitutionnelle dans la proposition de Loi de Lutte contre la Criminalité dans le chapitre des Technologies d'Information et des Services de la Société d'Information.

D'après le ministre, il s'agit à peine d'une interpretation de la proposition de loi, car cette loi répond au besoin de prévenir et de combattre une nouvelle forme de criminalité pratiquée avec recours aux moyens informatiques, avec l'objectif de promouvoir la société de l'information et de protéger les agents économiques et consommateurs.

Au cours de la réunion orientée par le président de la 6è commission de l'Assemblée Nationale, Francisco Castro Maria, le SJA a été représenté par une délégation conduite par sa secrétaire générale, Luísa Rogério.