Ile Maurice: Un couple arrêté pour avoir détourné Rs 500 000 d'appels

Actualités Télécom

Lim Sam Adelisse et sa compagne Danielle Rakotonirina ont été interpellés ce mercredi 8 juin pour avoir piraté le réseau de l'opérateur national. Leur firme, basée à Roche-Bois, basculait des appels internationaux sur un serveur français.

Bien mal acquis ne profite jamais. Lim Sam Adelisse, un habitant de Roche-Bois, et sa compagne malgache, Danielle Rakotonirina, ont été appréhendés dans la matinée du mercredi 8 juin par la Cybercrime Unit du Central CID pour avoir piraté le réseau d'appels internationaux de Mauritius Telecom.

Grâce à l'achat de cartes SIM auprès de la filiale de téléphonie mobile, Orange, le couple a créé un système permettant de basculer des appels internationaux faits à partir de Maurice sur un serveur basé en France.

Environ 55 000 appels ont ainsi été effectués par leurs clients pour une durée de 157 926 minutes, ce qui totalise un manque à gagner de Rs 500 000 pour l"opérateur national.

Le pot aux roses a été découvert par Mauritius Telecom en mai après qu'un des appels passés à l'étranger a, par inadvertance, basculé sur le portable d'un des abonnés d'Orange. Celui-ci a alors rapporté le cas à l'opérateur.

A l'issue d'une enquête interne, il s'est avéré que l'appel provenait d'un numéro attribué à l'une des cartes SIM achetées en gros par le couple au mois de mars. Mauritius Telecom s'est également rendue compte qu'un grand nombre d'appels de l'étranger étaient déroutés de son réseau. Rien qu'entre le mois d'avril et de mai, 55 000 appels ont été passés à partir des 30 cartes SIM que le couple s'est offertes dans les Orange Shop de Mauritius Telecom.

La Cybercrime Unit a ainsi été alertée le mercredi 1er juin. L'enquête menée par le sergent Robin Bhundoo et l'inspecteur Djapermal, sous la supervision du patron du Central CID, l'ACP Pregarssen Vuddamalay, a révélé que l'entreprise du couple, Gatema Ltd, opère un réseau téléphonique alors qu'elle n'est pas enregistrée auprès de l'Information and Communication Technologies Authority (ICTA).

Ce mercredi 8 juin, une perquisition a donc été menée au siège de l'entreprise, la maison du couple, au No. 17 de la rue St-Martin, à Roche-Bois. Plus d'un million d'équipement ainsi que des cartes SIM d'Emtel, autre opérateur mobile, ont été saisis. Ils devront tous être passés sous la loupe du sergent Naden Periacarpen de l'IT Unit de la police.

Un premier interrogatoire de Lim Sam Adelisse, 30 ans, indique qu'il opérait de concert avec les frères de sa compagne. L'un d'eux, basé en France, a trouvé la combine pour basculer, grâce à Internet, les appels passés de Maurice sur un serveur dans son pays d'adoption.

Le jeune homme devra être inculpé pour infraction de l'ICT Act en cour de Port-Louis ce jeudi 9 juin. Quant à sa compagne, elle a pu regagner son domicile dans l'après-midi de mercredi. Il risque, au pire, cinq ans de prison assortie d'une amende de Rs 5 millions.