Cameroun: Douala se met au haut débit

Actualités Internet

Les travaux d'installation de la boucle optique urbaine de Douala ont été lancés officiellement vendredi dernier par le Minpostel. Ils s'achèvent en octobre. « On semble ne pas s'en rendre compte, mais c'est une révolution qui est en train de se produire dans le domaine des télécommunications ».

Cette confidence du représentant d'une entreprise de services Internet récemment installée au Cameroun édifie mieux, sur les retombées prochaines de la boucle optique urbaine en cours d'installation à Douala.

C'est même une « smart city » qui va naître ici, la toute première du Cameroun, selon le ministre des Postes et télécommunications, Jean-Pierre Biyiti bi Essam.

« En dotant Douala de la première boucle optique, le gouvernement entend affermir et consolider le rôle et la place de Douala comme porte d'entrée du Cameroun, mieux, comme hub de l'Afrique centrale.

Les populations de Douala bénéficieront des dernières avancées de la société de l'information, parce que la boucle optique ouvre en effet la porte à la Smart Society », a affirmé le Minpostel.

Pour Biyiti bi Essam, cette boucle optique fait partie des projets structurants à installer de toute urgence et s'inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre d'un vaste programme de maillage complet du territoire national.

Au 1er juillet d'ailleurs, le ministre a révélé que le Cameroun dispose d'un linéaire posé en fibre optique de plus de 5000 km, constitué entre autres la pose d'un linéaire de 3200 kilomètres lancée à Kye-Ossi en 2009, (où 3000 km sont déjà effectifs). La préparation de la réception à Kousseri, du chantier est en cours.

En rappel, le long du tracé du pipeline Tchad-Cameroun, l'infrastructure à fibre optique avait déjà été posée, qui constitue l'épine dorsale du projet Central Africa Backbone (CAB). D'autres initiatives sont en cours dans ce domaine.

Pour ce qui est de Douala, il s'agit de construire 50 km de boucle en fibre optique, dont 20 kilomètres sur de nouvelles tranchées, et 30 kilomètres sur les canalisations existantes. Les travaux, d'une valeur de 3 milliards 125 millions de Fcfa seront effectués par le groupement Huawei Technologies et Avilyos.

La maîtrise d'oeuvre est assurée par Maas Telecom Corporation. Après Douala, chaque capitale régionale sera dotée de sa boucle optique. Et on annonce pour bientôt, le tour de Yaoundé.

 «Les travaux permettront, selon Raphael Nlend directeur de la Planification et du développement des Postes et télécommunications, d'interconnecter les administrations à haut débit, la e-governance ; Internet haut débit pour les ménages et les entreprises et d'autres services, tels que la vidéoconférence, etc. ».

Lors de l'installation de cette boucle optique, il sera aussi question d'effectuer des travaux spéciaux, en vue de marquer une séparation nette avec les autres réseaux tels que Camwater.

« Si tout se passe bien, le projet finira en fin septembre et le 7 octobre, on pourra le réceptionner », assure-t-on au Minpostel. Et pour boucler la boucle, c'est un Biyiti bi Essam triomphateur qui dira : « On ne viendra pas vous dire, mais vous verrez les bienfaits de la boucle optique qui sera installée ».