Burkina Faso: Les opérateurs promettent une amélioration de la qualité des services et la 3G pour bientôt

Actualités Télécom

L'usage de la téléphonie mobile a connu une ascension rapide au Burkina Faso et les besoins des consommateurs en matière de nouvelles technologies se font de plus en plus exigeants. C'est au regard du rôle important que joue le secteur des télécommunications dans l'économie nationale que le Premier ministre du Burkina, Luc Adolphe Tiao, a entrepris de rencontrer, ce mardi 26 juillet à Ouagadougou, les représentants des trois opérateurs de téléphonie mobile que sont Telecel Faso, Airtel et Telmob.

La rencontre entre le Premier ministre burkinabè et les opérateurs de téléphonie mobile avait visiblement pour objectif de redéfinir les attentes de l'Etat envers les principaux acteurs du secteur. Les échanges entre les deux parties ont porté, à en croire Dimitri Ouédraogo, Directeur général de Telecel Faso, sur les aspects tels que l'amélioration de la qualité du service en télécommunication, le coût élevé des licences d'exploitation, les problèmes techniques et financiers rencontrés par les opérateurs téléphoniques et les perspectives envisagées.

L'un des plus grands défis pour les compagnies de téléphonie mobile reste cependant l'introduction de la technologie de troisième génération ou technologie 3G à leurs réseaux. A ce sujet, les directeurs de Telecel Faso, Airtel et Telmob ont assuré qu'ils mettront tout en oeuvre à leur niveau afin que cette technologie arrive au Burkina Faso dans les plus brefs délais. Ils se sont également engagés à poursuivre leurs efforts pour faciliter le trafic téléphonique au Burkina Faso et à offrir de meilleurs services à leur clientèle respective.