Bénin: Affaire MTN - Le Juge Opinta prend le monde du foot à contrepied

Actualités Télécom

Dans le milieu judiciaire, on lui donne la réputation d'un juge imprévisible qui frappe souvent à contre-pied. Trois mois après avoir inculpé quatre personnes sans mandat de dépôt, Emmanuel Opinta a donc accéléré la cadence à la surprise générale.

Les uns disaient que le président de la fédération était protégé par le gouvernement, les autres le disaient en sursis. Lundi dernier après avoir demandé en vain des documents complémentaires à Moucharafou Anjorin, le juge Opinta a donc décidé de mettre sous mandat de dépôt le président de la fédération béninoise de football.

L'ancien ministre Clément Dègbo également réécouté

Dans cette affaire des 300 millions du sponsoring Mtn destinés aux Ecureuils de 2008 à 2010, le directeur de cabinet du ministère des à l'époque, Clément Dègbo, sera écouté une nouvelle fois, précise une source proche du dossier.

Dans la première partie de la procédure, l'ancien ministre qui avait été écouté par la Brigade économique et financière, a soutenu ne pas être au courant de la destination finale des fonds.

Mais Moucharafou Anjorin a toujours soutenu depuis le début des auditions que le ministère des Sports touchait la moitié des fonds après les 50% reversés à la société Ifap Sports. C

Cette contradiction entre les deux hommes est donc l'une des raisons pour lesquelles Clément Dègbo sera réécouté par le juge Opinta. Les trois autres personnes inculpées dans l'affaire, à savoir Vizir Touré, représentant d'Ifap Sport à Cotonou, Cécile Houssou, comptable de la fédération et Marc Montcho ancien directeur des ressources financières sont donc sous pression.

Augustin Ahouanvoébla a rendu visite au prisonnier Anjorin

Augustin Ahouanvoébla a rendu visite à Moucharafou Anjorin hier en cours de journée. Le prisonnier de luxe qui n'a pas encore de numéro matricule attend d'être peut-être rejoint par les autres inculpés dans l'affaire.

Cette visite d'Augustin Ahouanvoébla pourrait permettre à Moucharafou Anjorin de disposer de nouvelles pièces justificatives, son premier grand visiteur ayant été trésorier de la fédération entre 2005 et 2009.

Il faut aussi reconnaître que le député Ahouanvoébla a toujours été très proche de Moucharafou Anjorin et que cette visite s'inscrit dans le cadre des relations amicales entre les deux hommes.

Avant l'incarcération, une dernière tentative de voir Ajavon.

Quand Moucharafou Anjorin dans la journée de lundi a compris que le vent tournait en sa défaveur, il a tenté de rencontrer Sébastien Ajavon, confient plusieurs sources. Pour des raisons que nous ignorons encore, cette rencontre n'a pu se tenir.

Certaines sources affirment que du côté de Djeffa où est basé l'empire Cajaf Comon, aucun employé n'a voulu prendre le risque de faire entrer le président de la fédération dans les bureaux du Pdg du groupe...

Le ministère des sports observe, sans plus.

Des sources au ministère des affirment que l'institution «observe la situation, n'étant pas partie dans l'affaire». Ce n'est pas la crise ou encore le gouvernement béninois qui a conduit Moucharafou Anjorin en prison.

Ce sont ses pairs de la fédération qui ayant constaté des manquements dans les livres comptables ont décidé de se porter vers la justice. C'est donc une affaire interne à la fédération, une sorte d'implosion.

Le ministère des Sports pris un peu de court dans cette affaire, depuis Modeste Kérékou, n'y est jamais intervenu. La justice a donc suivi jusque-là son cours normal. Du côté du ministère des Sports, on confie également que c'est désormais aux membres de l'association de décider de la conduite à tenir dans cette situation pour assurer la continuité dans ce domaine.