Congo: Déploiement de la fibre optique en cours

Actualités Internet

Une délégation de Grands Travaux conduite par Jean-Jacques Bouya, assisté de l'administrateur général de Congo Télécom, M. Akouala, a, du 19 au 20 juillet, visité plusieurs chantiers à Brazzaville et dans sa périphérie. Cette inspection a été l'occasion d'évaluer l'avancement des travaux lancés en septembre 2010.

Après Mougouni, première étape de sa visite, le délégué général a fait une brève escale au quartier Petit-Chose, à la chambre de tirage de la rue Ndolo (Talangaï), où se fait la jonction avec les autres quartiers de Brazzaville.

Dans la partie sud de Brazzaville, Jean-Jacques Bouya s'est rendu à Mfilou, au rectorat, au siège de Congo Télécom et à Makélékélé, dans le premier arrondissement.

L'administrateur général de Congo Télécom, M. Akouala, a précisé que la boucle de fibre optique de Brazzaville était longue de 115 km.

«Actuellement, nous avons déjà tiré 100 km. Les chambres de tirage sont situées à Mayanga, au sud, et à Mama M'Boualé au nord de Brazzaville. Les travaux sont réalisés à près de 80%. En local, la fibre sera immédiatement opérationnelle à 100%. Par contre, le tronçon Brazzaville-Pointe-Noire est encore en cours de construction », a-t-il expliqué.

Après l'installation de la fibre optique, les Congolais disposeront chez eux d'un boîtier sur lequel ils pourront connecter directement le téléphone, la télévision, l'internet, etc. « Il sera possible de fournir de meilleurs services, comme le téléphone qui permettra de voir son interlocuteur sur écran », a-t-il poursuivi.

La fin des travaux est prévue pour le 1er trimestre 2012. C'est la mise en service de la fibre optique en mer (projet WACS) qui donnera au Congo l'accès au monde. Il va permettre au Congo de disposer du très haut débit et d'une sortie vers l'international.

La boucle métropolitaine est déjà prête à accueillir la fibre. Les travaux, d'un montant de 100 millions de dollars, sont exécutés par Huawei Technologie. La première phase du projet concerne Brazzaville, Pointe-Noire et Oyo ; la deuxième phase, les chefs-lieux des départements, et la troisième les chefs-lieux de district.