Lancement d'un appel d'offres pour la valorisation de Maroc Telecom en vue d'éventuelle cession en bourse

Actualités économiques

Un appel d'offres a été lancé récemment par le ministère de l'Economie et des finances pour la valorisation de Maroc Telecom en vue d'éventuelle cession en bourse d'une tranche maximale de 7 pc du capital détenu par l'Etat.

Selon un communiqué du ministère, cet appel d'offres vise le choix d'une banque d'affaires qui sera chargée, notamment, de la valorisation de Maroc Telecom sur la base de diverses méthodes d'évaluation financière, de l'analyse des différentes options en matière de placement et de la recommandation du schéma optimal de placement en bourse.

Cette recommandation, poursuit le document, permettra de maximiser le montant d'une éventuelle cession pour l'Etat et de protéger l'évolution du cours de bourse de la société après l'opération.

Les missions confiées à la banque d'affaires sont "exploratoires" et sont destinées à conseiller l'administration sur les modalités et les conditions requises pour assurer la réussite de l'opération de cession.

Le placement est destiné exclusivement au profit des institutionnels et investisseurs marocains, souligne le ministère, précisant que son produit sera affecté, conformément aux dispositions de la Loi de Finances 2011, à concurrence de 50 pc au profit du Fonds Hassan II pour le développement Economique et social et de 50 pc au profit du Fonds de promotion des investissements.

Le ministère tient également à préciser que l'opération de cession ne sera effectivement concrétisée que si les conditions de marché le permettent et les objectifs précités atteints et ce à l'instar de la mission de conseil et de placement d'une tranche maximale de 8 pc du capital de Maroc Telecom lancé en 2010 et qui n'avait pas été mise en oeuvre.

Après diverses opérations de cessions, la participation de l'Etat dans le capital de Maroc Telecom (IAM) s'établit actuellement à 30 pc le reste étant détenu à raison de 53 pc par Vivendi Universel et 17 pc constitue le flottant en bourse de Casablanca et Euronext-Paris.