Cote d'Ivoire: Le capital de Comium a augmenté malgré la crise

Actualités économiques

Le capital de Comium-Côte d'Ivoire passe de 200 millions FCFA à 50,2 milliards FCFA. L'annonce est parue dans Fraternité Matin du vendredi 12 aout dernier. Selon cette annonce légale, l'augmentation du capital de cette société de téléphonie mobile a pu passer suite aux délibérations de l'assemblée générale mixte du 20 mai 2011 et de la déclaration notariée de souscription et de versement reçus par Me Cherif Losseny, notaire à la Résidence d'Abidjan les 12 juillet et 2 aout 2011, enregistrée le 3 aout 2011.

L'annonce indique également que les actions ont été libérées intégralement lors de la souscription, pour compensation avec des créances certaines, liquides et exigibles sur la société.

Il est évident que l'augmentation du capital va certainement générer des avantages. Notamment, une grande solvabilité auprès des banques, la consolidation des finances de l'entreprise, l'accroissement de sa capacité d'autofinancement, l'accroissement des moyens pour des investissements nouveaux.

Mais elle peut créer aussi d'autres frustrations. Même s'ils demeurent actionnaires de l'entreprise, Eugène Marier Diomandé et Mohamed Salamé, qui n'ont pu libérer leurs parts, disposent désormais de 0,006%.

Cette décision va-t-elle mettre un terme à la crise qui secoue l'entreprise depuis le début de l'année ? Des décisions contradictoires de justice ayant été prononcées en faveur et contre chacune des parties en conflit : Eugène Diomandé et Salamé, d'un côté et Michel Hebert, les actionnaires majoritaires, et Comium-ci de l'autre.