Congo-Kinshasa: L'Exim Bank of China finance la construction du réseau des télécoms du gouvernement

Actualités Télécom

Plus question pour le gouvernement de dépendre des opérateurs privés des télécoms dans les communications officielles. Avec l'appui financier de l'Exim Bank of China, le gouvernement s'apprête à se doter d'un réseau autonome de communication. Fournisseur d'équipements, le chinois Huawei.

Le partenariat entre la Chine et la RDC se porte bien. Il est d'autant plus fructueux que la Chine agissant par sa banque de développement, Exim Bank of China, vient d'accorder au gouvernement des facilités financières nécessaires, soit plus de 40 millions Usd, pour la constriction du réseau des télécommunications autonomes du gouvernement.

C'est le vendredi 14 octobre 2011 à Kinshasa que cet accord de financement a été scellé entre le ministre des Finances, Matata Ponyo Mapon, représentant la RDC, et Wang Fade, directeur général adjoint d'Exim Bank of China.

Peu bavard à l'occasion, le ministre des Finances a juste émis le voeu de voir cet accord supplémentaire servir à «consolider le partenariat entre les deux parties», formulant l'espoir de voir la signature d'autres accords dans divers secteurs de la vie national. Par ailleurs, il a rassuré de la ferme volonté et de la nette détermination du gouvernement de « travailler avec Exim Bank of China pour l'intérêt de deux parties ».

Pour sa part, le directeur général d'Exim Bank of China a réitéré que tout l'intérêt que la Chine porte sur la RDC. «Le Congo est un pays important pour nous », a-t-il dit, soulignant que, la banque étatique et d'orientation de la politique chinoise, Exim Bank, est « prête » à aider la RDC dans divers domaines.

Ainsi, Exim Bank, note-t-il, a déjà bouclé huit projets en faveur de la RDC, financés à des taux préférentiels pour un total de huit milliards de yuan. En séjour à Kinshasa, il a jugé «très fructueux» ses contacts avec les autorités congolaises.

Revenant sur le projet de construction d'un réseau des télécommunications pour le gouvernement, il a fait savoir que «sa bonne exécution va bénéficier au développement des télécommunications et à la sécurité dans les communications gouvernementales», rappelant, par ailleurs, que «notre banque est disposée à renforcer son soutien aux autorités de la RDC avec des prêts préférentiels dans les domaines de l'énergie, des télécommunications et des infrastructures».