Réunion de l'Icann 42 à Dakar - Le comité national amorce la dernière ligne droite

Actualités Internet

Le directeur de cabinet du ministre de la Communication, des télécommunications et des Tics, Mamadou Yandé Touré à présidé, jeudi, une réunion du comité national chargé d'organiser l'Icann 42 au Sénégal. Une manière d'amorcer la dernière ligne droite, pour ce qui est des préparatifs, avant la tenue de cette grande réunion sur la gouvernance de l'Internet.

Dakar s'apprête à accueillir la 42e réunion de l'Icann ((gouvernance mondiale de l'Internet). La rencontre est prévue du 23 au 28 octobre. Elle sera précédée, à partir du 19 octobre, de la réunion des ministres africains en charge des Tics.

Pour parfaire l'organisation, le comité national a tenu une réunion, jeudi, au ministère de la Communication, pour amorcer la dernière ligne droite pour ce qui est des préparatifs. 1200 participants sont attendus à cette grande assemblée qui se tient pour la première fois en Afrique francophone.

« Il s'agira d'avoir le même point de vue sur Internet, a affirmé le directeur de cabinet du ministre de la Communication, Mamadou Yandé Touré. L'objectif est de défendre la position de l'Afrique. »

Dans la perspective de réussir l'organisation de l'Icann 42 à Dakar, le comité national d'organisation a passé en revue les points suivants : hôtellerie, accueil à l'aéroport, Sonatel, Senelec, transport, santé. Pour ce qui est du volet sécurité, il fera prochainement l'objet d'une réunion ad hoc, a informé le directeur de cabinet.

A la suite de Mamadou Yandé Touré, les représentants des différents services ont exposé l'état des préparatifs. Pour accueillir les hôtes du Sénégal, le Méridien Président sera le site principal d'hébergement à côté des autres réceptifs. Sur ce point, l'essentiel du travail a été fait. Autre secteur qui a retenu l'attention du comité national, c'est celui de l'électricité.

« Pas d'inquiétudes pour la zone des Alamadies. Elle sera mise hors délestage. Le directeur général de la Senelec a été instruit dans ce sens », a assuré le représentant de la société d'électricité du Sénégal.

Pour une bonne communication durant cette grande rencontre, la Sonatel rassure que le réseau sera prêt et la connectivité avec l'hôtel Méridien sera couverte en wifi. De plus, l'opérateur de télécommunication activera les systèmes « roaming » pour les pays participants aux fins de leur permettre de garder leurs puces téléphoniques actifs.

Avant de fouler le sol sénégalais, les participants de certains pays sont tenus de présenter un visa d'entrée. Seulement, déplore le commissaire Diédhiou, chargé de la délivrance des visas, les choses avancent lentement. « On a pas encore atteint 100 visas » a-t-il déploré.

Pour contourner l'obstacle, le représentant du ministère des affaires étrangères, M. Bèye, a suggéré de reproduire le même schéma que celui utilisé lors du 3e Festival mondial des arts nègres. Une fois à l'aéroport de Dakar, les participants doivent être bien accueillis avec leurs bagages.

Soucieux de réussir ce point, le représentant du secrétaire général de la Haute autorité de l'aéroport Léopold Sédar Senghor, Bouna Sémou Koumé a émis l'idée d'impliquer le commissaire spécial de l'aéroport, la douane, la gendarmerie, l'Agence des aéroports du Sénégal. Une fois à Dakar, les participants seront convoyés par Sénécartour qui a été retenu comme prestataire.

Le volet sanitaire est bien pris en compte par le comité national. A cet effet, il est retenu de mettre en éveil le dispositif médical de la région de Dakar. L'objectif est de parer à toute éventualité.