L’Internet mobile 3G a le vent en poupe au Maroc

L'éditorial du mois

Au mois d’octobre dernier, l’Agence Nationale de Régulation des Télécommunications (ARNT) du Maroc a publié les derniers chiffres concernant les performances du segment Internet. Au Maroc, le consommateur a le choix entre différents services Internet qui se déclinent comme suit: l’Internet Dial Up classique, les offres forfaits, l’Internet haut débit via ADSL, l’Internet via des liaisons louées et l’Internet 3G.

Le parc global des abonnés Internet continue avec une tendance positive en
enregistrant un taux de croissance de 22,86% au cours du troisième trimestre 2011 et
de 74,99% sur une année. Entre juin 2011 et septembre 20111, le nombre d’abonnés Internet est passé de 2,345,725 à 2,881,973. Sur un an (septembre 2010 à septembre 2011), le nombre d’abonnés Internet s’est accru de 1,646,967 à 2,881,973.

La répartition des abonnés par mode d’accès donne un avantage incontestable à l’accès Internet 3G qui représente 80.83% du parc global Internet suivi de l’ADSL avec 19.10% (voir graphe ci-dessous). En termes de part de marché, Maroc Telecom détient 51.39% du parc Internet suivi de Medi Telecom avec 28.79% et de Wana Corporate avec 19.82%. Ces derniers chiffres couvrant les parts de marché méritent un plus d’explications. Le segment Internet a été longtemps un quasi monopole de Maroc Telecom dans le mesure ou l’opérateur était présent en même temps sur le segment en gros et au détail des services Internet tuant à petit feu tous les FAIs de la place (une situation similaire peut être observée au Sénégal avec la Sonatel). L’introduction de l’Internet 3G a certes permis à Médi Telecom de se lancer dans le segment data mais à surtout permis à Wana Corporate de se tailler une part de marché non-négligeable dans un secteur télécoms qui était un duopolie entre Maroc Telecom et Medi Telecom.
 


A un niveau plus granulaire, le parc des abonndés bas débit est en régression passant de 1,659 abonnés à fin septembre 2010 à 878 abonnés à fin septembre 2011. Le parc des abonnés Internet ADSL a réalisé un taux de croissance de 4.46% au cours du troisième trimestre de l’année 2011 en passant de 527,016 à 550,508 abonnés. Sur un an le parc Internet ADSL a augmenté de 14.11%, une modeste addition de 68,060 abonnés. L’accès Internet ADSL à 2 Mbits/s représente la plus grande part avec 48,41% des abonnements ADSL en Septembre 2011 suivi du 8 Mbits/s avec 25% et du 4 Mbits/s avec 24,56%.

C’est bien sur l’Internet 3G qui est la locomotive qui pousse à l’adoption de l’Internet. Le parc Internet 3G a atteint 2,329,561 abonnés à fin septembre 2011 en réalisant un taux de croissance de 28,2% au troisième trimestre 2011 et de 100.5% sur une année. A fin septembre 2011, les abonnés au service Internet 3G « data only » s’élèvent à 1,403,378 (60.24%) alors que les abonnements combinants « voix+data » atteignent 926,183 (39.76%). Le graphe ci-dessous qui récapitule ces chiffres est aussi intéressant dans la mesure ou il montre que les abonnements 3G « data only » ont enrégistré une croisssance moindre (+12.4%) que les abonnements 3G « voix+data » (+127.5%) entre mars 2011 et septembre 2011. En d’autres termes la 3G pousse à l’adoption de l’Internet mais son attrait est plus grand auprès du consommateur marocain sous la forme d’un package « voix+data ».


 
Selon le report de l’ANRT, la tendance baissière des prix mesurés par la facture moyenne mensuelle par client Internet se confirme. En effet, elle est passée de 93 DHHT/mois/client (8.3 Euros) à fin septembre 2010 à 60 DHHT/mois/client (5.4 Euros) à fin septembre 2011marquant ainsi une baisse de 35%. Pour l’Internet 3G, cette facture est passée de 68 DHHT/mois/client (6.1 Euros) au 30/09/2010 à 41 DHHT/mois/client (3.7 Euros) au 30/09/20111 marquant une baisse de 40%. Pour l’ADSL, la facture est passée de 140 DHHT/mois/client (12.5 Euros) à fin septembre 2010 à 124 DHHT/mois/client (11.1 Euros) à fin septembre 2011 marquant ainsi une baisse de 11%.
Le rapport complet de l’ANRT est téléchargable au lien suivant