Afrique: Wise Awards - Six projets innovateurs primés à Doha

Actualités informatiques

Le 3ème Sommet mondial de l'innovation dans l'éducation (WISE, de sigle anglais) a primé, mercredi à Doha, six projets innovateurs en matière d'éducation et capables d'offrir une scolarisation à davantage d'enfants dans le monde.

Ces projets sont portés par des acteurs engagés dans l'éducation venus du Bangladesh, des Etats-Unis, des Pays- Bas, de la Turquie, du Maroc et du Brésil. Ils explorent de nouvelles manières de transmettre le savoir.

Pour le Bangladesh, le projet s'intitule "BBC Janala". Initié à Dhaka en 2009 par la Fondation BBC, il vise l'apprentissage de l'anglais au plus grand nombre d'enfants, à travers les médias et le portable qu'ils utilisent tous les jours.

"L'anglais est un marqueur social traditionnellement réservé à une élite et le projet a permis de briser les préjugés en permettant aujourd'hui à des milliers de personnes d'avoir des leçons accessibles et simples", a expliqué le chef du projet, Mouhamed Ashrafuzzman, récompensé par un Award remis par la présidente de la Fondation Qatar, Sheikha Moza Bint Nasser, lors d'une soirée de gala.

De façon inattendue, ces leçons dispensées par le biais du portable, à travers des émissions interactives où encore des CD vendus à des prix très bas, ont permis au projet de réussir le pari de cet enseignement.

Le 3ème WISE a aussi primé le projet dénommé "Connexions", créé en 1999. Il s'agit d'une plateforme "open source" de partage de connaissances où chacun peut consulter des cours envoyés par des contributeurs bénévoles.

"Connexions" est ainsi un manuel scolaire qui évolue au fil des apports de ses membres pour répondre aux besoins de connaissance des apprenants. La plateforme attire près de 2 millions de visiteurs par mois et compte 10.000 membres inscrits.

Récompensé lors de la soirée, Teacher Education in Sub Saharan Africa (TESSA) est un projet du Royaume-Uni dont le sujet principal est la partie sub-saharienne du continent africain. Son activité consiste à améliorer la formation des enseignants.

Un projet marocain illustrant l'implication du secteur privé dans l'éducation, notamment au travers des technologies de l'information et de la communication (TIC), a aussi reçu un Award.