Ile Maurice: Révision des normes à l'importation des téléphones portables

Actualités Télécom

Le ministère du Commerce et celui des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) comptent régulariser les normes à l'importation de téléphones portables et autres produits électroniques. Il y aurait, selon le ministère, plusieurs portables défectueux en vente.

Le ministre du Commerce, Cader Sayed-Hossen, estime que plusieurs portables et autres produits électroniques défectueux sont actuellement vendus dans le commerce. Il trouve cela inadmissible. « La Consumers Protection Unit (CPU) a enregistré plusieurs plaintes depuis quelques mois concernant des portables défaillants qui sont vendus aux Mauriciens nous avons ouvert une enquête et avons constaté qu'il y a un véritable désordre dans ce secteur », a déclaré le ministre à lexpress.mu.

Ainsi son ministère compte, dès l'année prochaine, travailler de concert avec celui des TIC pour revoir les normes d'importation. « Nous avons déjà commencé à travailler avec les officiers du Mauritius Standard Bureau, il nous faudra être plus rigoureux », a-t-il fait savoir.

Il y a effectivement un manque de contrôle sur la qualité des appareils électroniques vendus, particulièrement en ce qui concerne les téléphones portables. De nombreux consommateurs se sont plaint des défaillances des téléphones. « Dans certains cas, une fois le portable acheté, le client se retrouve avec une batterie abîmée, d'autres batteries ont eux carrément explosé », déclare un officier de la CPU.

Le ministère des TIC compte, pour sa part, établir un calendrier de travail avec les importateurs afin de trouver une solution dans les plus courts délais. « Nous sommes actuellement en période de fin d'année et les gens en profitent pour acheter des portables. Nous ne voulons pas que ces derniers aient de mauvaises surprises. Si un renouvellement des stocks s'avère nécessaire, il faudra le faire », explique un fonctionnaire du ministère des TIC.