Algérie: Condor lance sa ligne de production des cartes mères PC

Actualités informatiques

La filiale du groupe Benhamadi Antar Trade, Condor informatique, a décidé de se lancer dans la fabrication, localement, de ses propres cartes mères PC. Le projet, d'une valeur de deux millions d'euros, selon les responsables du groupe, est entré en phase de production avec une capacité de 450 unités par jour.

Le PDG du groupe, M. Benhamadi, s'exprimant lors d'une cérémonie, jeudi dernier, a tenu à préciser que cette action, qui entre dans le cadre du développement des activités de Condor, permettra à l'entreprise d'économiser quelque 3 à 4 dollars par unité, mais également un transfert technologique et un renforcement de la maîtrise des procédés de production par les compétences locales.

En ce sens, Benhamadi a estimé devant les autorités locales de la wilaya et les responsables de Microsoft Algérie et Intel Algérie que cette nouvelle ligne de production répond aux impératifs du moment, à savoir la création de la valeur ajoutée. Ce «défi» rehausse le groupe au «premier producteur des cartes mères PC en Afrique du Nord».

Cette ligne de production permettra à la filiale de Condor de produire annuellement quelque 400 000 unités. Côté prix, le groupe privé, qui emploie actuellement 4 000 personnes, maintient ses prix de vente d'avant-octobre 2011 jusqu'au 31/12/2011 et ce, malgré «les inondations survenues en Thaïlande provoquant une hausse des prix de plus de 100 dollars sur les produits PC, qui se répercutera mondialement».

En outre, malgré la pression qui pèse sur la production locale, le PDG du groupe a estimé que 90% des objectifs ont été atteints.L'autre projet en phase de concrétisation, selon les responsables du groupe, est le lancement, en juin 2012, des tablettes PC.
Le groupe prévoit, pour ce segment, une production annuelle de 50 000 unités dans une première phase, qui seront cédées à des prix variant entre 150 et 200 dollars. Le lancement de ce nouveau produit devrait répondre, selon le directeur commercial de Condor, aux besoins de mobilité des utilisateurs.

Une nouvelle solution pour pallier les fuites de gaz est aussi en cours d'expérimentation dans les unités de l'entreprise, qui sera commercialisée dans une première phaseaux clients professionnels et aux installations industrielles. Il s'agit d'une invention d'un chercheur algérien que le groupe a décidé de parrainer.

La filiale a, par ailleurs, pu concrétiser plusieurs partenariats avec des leaders internationaux dans le domaine des technologies,tels que Microsoft, Intel, WD et Good Ram. Le chiffre d'affaires de ce groupe privé est passé de 8 milliards de dinars en 2010 à 10 milliards dinars en 2011 (prévisions).