Algérie: Faible pénétration des TIC dans les entreprises algériennes

Actualités informatiques

Les technologies de l'information et de la communication (TIC) ne contribuent qu'à hauteur de 4% dans le PIB national, a affirmé, hier, M. Hatem Hocini, chargé d'études et de synthèse au ministère des Postes et des Technologies de l'information et de la communication. il a indiqué que la part des TIC dans le PIB est beaucoup plus importante dans les pays voisins (Maroc 12% et Tunisie 8%).

Les données communiquées par ce responsable, qui s'exprimait lors du Forum du quotidien Liberté, font état également de la faible pénétration de ces nouvelles technologies dans les PME algériennes, 33% seulement sont connectées.

Outre sa part dans le PIB, qui reste «faible» aux yeux des experts présents à la rencontre, le chiffre d'affaires généré par le secteur en Algérie est estimé à près de 5 milliards de dollars. En outre, les investissements consacrés aux équipements sont évalués à 0,7 milliards de dollars.

La rencontre qui s'est tenue sous le thème «TIC, une arme décisive pour la compétitivité de l'économie algérienne dans un monde turbulent», a vu également la présence de plusieurs responsables d'institutions en relation avec cette problématique, telles qu'Algérie Télécom, Algérie Poste et l'Agence de développement des parcs technologiques.

Les intervenants ont, tour à tour, présenté les stratégies et plans d'action de leurs organismes respectifs.Dans la foulée, M. Boussad Aoua, d'Algérie Poste, a souligné les avantages de la pénétration des TIC dans les foyers algériens, ce qui permettra à cette institution de concrétiser sa stratégie. Algérie Poste s'attelle, selon ses dires, à vulgariser, entre autres, le

paiement électronique des factures de gaz et d'électricité et le lancement de plusieurs offres destinées aux entreprises pour leurs opérations de marketing.

Pour sa part, M. Zouhir Benleulmi, directeur général de White Sea Business School, a parlé de la nécessité de l'émergence d'écoles d'excellence qui contribueront à la formation et la préparation des compétences capables de répondre aux besoins de la société de demain.