Côte d'Ivoire: Téléphonie mobile - Les dirigeants interpellés sur la qualité de service

Actualités Télécom

Le ministre de la Poste, des techniques de l'information et de la communication (Ptic), Koné Bruno, a mis en garde les dirigeants des entreprises de téléphonie mobile sur la mauvaise qualité des services offerts à la clientèle.

C'était lors d'une rencontre, le jeudi 26 janvier dernier, à son cabinet. «La qualité des services offerts est même jugée mauvaise et certains n'hésitent pas à parler d'escroquerie. Il faut ajouter à ces constats celui fait par le baromètre conjoncturel établi par l'une des chambres de commerce et d'industrie établie en Côte d'Ivoire qui indique que les télécommunications et l'internet figurent en bonne place au nombre des préoccupations des opérateurs économiques», a-t-il dit. Le ministre Koné Bruno a indiqué que les dysfonctionnements liés aux problèmes de qualité sont difficilement tolérables huit mois après la fin de la crise.

«Cette situation me parait donc suffisamment alarmante pour que nous nous retrouvions tous pour échanger sur les contours du sujet, trouver des voies et moyens pour arriver à court terme à un niveau de qualité de service acceptable», a-t-il averti, annonçant que les sanctions seront renforcées relativement aux indicateurs de performance technique.

Le ministre a également échangé avec ses hôtes sur l'identification des abonnés. Il leur a demandé de mettre en place des mécanismes pour réaliser l'opération en un an.