Ile Maurice: ICT Academy - Plusieurs entreprises dans le Bpo manifestent de l'intérêt pour les cours

Actualités informatiques

A moins d'un mois de l'ouverture de l'ICT Academy, une cinquantaine de compagnies sont déjà en contact pour bénéficier des cours qui y seront dispensés. Les formations en Business Process Outsourcing et le Knowledge Process Outsourcing (KPO) semblent être les plus prisés.

Business Process Outsourcing, informatique appliquée et Knowledge Process Outsourcing (KPO). Ce sont là les trois principaux secteurs concernés par les cours qui seront dispensés à l'ICT Academy.

L'ouverture de cette institution, initialement prévue pour octobre 2011, a finalement été reportée pour mi-février 2012, apprend-on d'un haut cadre du ministère des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC).

La raison de ce retard ? L'indisponibilité en novembre dernier des experts de l'Agence de Développement Française (AFD) qui devaient venir à Maurice pour faire un état des lieux du secteur.

En effet, l'ICT Academy qui est un projet estimé à presque de Rs 40 millions de roupies, compte également sur l'appui financier de l'AFD. L'agence française a accordé une subvention de 700 000 euros au ministère des TIC.

« Une délégation de cette agence était finalement à Maurice durant la dernière semaine de janvier et a donné son feu vert pour cette subvention », explique un proche collaborateur du ministre des TIC, Tassarajen Pillay Chedumbrum.

Plusieurs entreprises ont manifesté leur intérêt pour les formations qui seront assurées par l'ICT Academy. « Cinquante compagnies nous ont déjà sollicités.

Parmi, des opérateurs de la téléphonie, des centres d'appels pour le BPO. Ils souhaitent que leurs employés soient encadrés par l'ICT Academy », explique-t-on.

Si l'intérêt que portent ces compagnies pour des formations en BPO est loin d'être surprenant, l'on constate cependant un engouement certain pour le KPO.

Qu'est ce que le KPO ? Le secteur du KPO nécessite une main-d'oeuvre ayant une connaissance approfondie de son métier. « N'importe qui peut aspirer à travailler dans des centres d'appels après avoir bénéficié d'une formation de quelques semaines.

De l'autre côté, travailler dans le secteur du KPO nécessite des mois, voire des années, de formation car les employés de ce secteur sont appelés à travailler dans des entreprises de Business Research Services, le Data Analytics, le Legal Process Outsourcing, entre autres », ajoute-un interlocuteur proche du dossier.

L'ICT Academy disposera d'un panel d'une cinquantaine de formateurs, dont des étrangers. Il nous revient que les autorités songent à recruter cinq formateurs étrangers et à s'appuyer sur la société américaine Hewlett Packard (HP) qui proposent les services de ses cadres.

Hewlett Packard proposera aux stagiaires les plus performants des bourses d'études ainsi que des stages en entreprise dans ses différentes branches à l'étranger.