La fibre optique relie le Tchad au Cameroun

Actualités Internet

Après le pipeline, c'est au tour de la fibre optique de relier le Cameroun et le Tchad. Vendredi dernier, le président de la République tchadienne, Idriss Déby Itno a procédé à l'inauguration du premier tronçon du réseau de transmissions à fibres optiques de son pays long de 640 km.

Depuis Yaoundé, quelques séquences de cette cérémonie à laquelle prenaient part le ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel), Jean-Pierre Biyiti bi Essam, accompagné des directeurs généraux de l'Agence de régulation des Télécommunications (ART) et de la Cameroon Telecommunications (Camtel) ont été retransmises en direct depuis Ndjamena. Notamment, la coupure du ruban symbolique par le président tchadien. « Vous m'entendez, vous me recevez, vous me voyez ? » Le chef de l'Etat tchadien a pu échanger avec son ambassadeur au Cameroun, Yoossem Kontou Noudjiamlao par vidéoconférence. Question d'apprécier la qualité du réseau de transmissions.

La fibre optique pour le Tchad signifie le désenclavement numérique. Le pays pourra désormais avoir accès aux autoroutes de l'information à travers le point d'atterrissement SAT 3 logé sur les côtes camerounaises. Le Tchad, qui n'a pas de sortie sur la mer, va devoir payer au Cameroun les droits d'utilisation du point d'atterrissement. C'est d'ailleurs l'objet de la signature de l'accord commercial et technique entre le directeur général de la Camtel, David Nkoto Emane, et celui de la Société des infrastructures de transmission des communications électroniques du Tchad, Baharoun Mahamat Badaouy le 30 décembre dernier.

Un accord précédé par la signature d'un memorandum d'entente entre les ministres des Télécommunications du Tchad et du Cameroun un jour plus tôt, relatif à l'interconnexion du réseau à fibres optiques du Cameroun long de près de 6000 kilomètres et celui du Tchad dont le linéaire est de 640 kilomètres. Il s'agit en effet de la toute première interconnexion réalisée en Afrique centrale. Un pas important vers la matérialisation d'un projet aussi important pour la promotion de l'intégration dans la zone Cemac au moment où le sujet est d'actualité.