Tunisie: Carrefour d'affaires et de technologies (cat 2012) - Une plateforme d'innovation et de partenariat

Actualités informatiques

La Tunisie nouvelle, qui s'emploie à sortir de l'étape d'incertitudes et d'inquiétudes qui ont affecté son économie, compte relever les défis et dénicher de nouvelles opportunités d'investissements industriels, et ce, à travers un évènement d'envergure internationale dont elle prévoit l'organisation du 28 au 30 novembre 2012.

Il s'agit de «Carrefour d'affaires et de technologies», parrainé conjointement par l'API, l'Utica, le Cepex et la Fipa, et qui se veut une réelle plateforme dédiée à l'entreprise, où se rencontrent les décideurs avec des leaders de divers horizons, qui présenteront leurs offres et demandes dans les secteurs innovants à fort potentiel de croissance, à savoir les secteurs mécanique, électrique et électronique, agroalimentaire, pharmaceutique, le plastique technique et plasturgique, le textile technique, les nouvelles technologies de l'information et de la communication.

Cet évènement, placé sous le signe «nouvelle Tunisie, nouvelles opportunités», vise l'intégration de l'industrie tunisienne dans l'espace économique euro-méditerranéen notamment à travers la connexion aux réseaux internationaux de la technologie et de l'innovation afin d'accroîetre la valeur ajoutée des produits manufacturés en Tunisie, et concrétiser des projets innovants à contenu technologique.

Les organisateurs se sont assigné comme objectifs de mieux faire connaître les atouts de l'entreprise tunisienne dans les domaines du partenariat et de l'investissement, donner plus de visibilité à la compétitivité de la Tunisie en tant que base régionale de production et d'exportation grâce au gisement de compétences exerçant dans le domaine des TIC, démontrer aux investisseurs provenant de divers pays d'Europe, d'Asie, d'Amérique, et du monde arabe, que la Tunisie demeure un site privilégié offrant des avantages compétitifs, un environnement propice à leurs affaires et un cadre réglementaire transparent.

Durant trois jours, les participants, professionnels et experts, disposeront d'espaces favorables à toutes formes d'échanges dans les différentes composantes du carrefour d'affaires et de technologies. En effet, trois espaces d'exposition, de partenariat international et de conférences seront aménagés.

Pour ce qui de l'espace d'exposition, il renferme un salon international du développement industriel avec la participation de 300 entreprises industrielles et de services tunisiennes intégrées dans le processus de l'innovation, outre un espace de l'innovation et de la technologie consacré aux prestations offertes par les parcs technologiques, les centres techniques, les centres de recherche, les mécanismes d'appui à la promotion de la technologie et à l'innovation, les universités, les associations d'inventeurs, les pépinières d'entreprises...

A ceux-ci s'ajoute un centre d'appui et de financement où seront présentés les services et conseils offerts par des organismes de soutien à l'investissement et des institutions tunisiennes de financement, le concours des institutions et programmes internationaux de financement à l'instar de la BEI, la Banque Islamique, la BAD, et des opportunités d'investissements dans les trois régions économiques (Nord-Ouest, Centre-Ouest, et le Sud).

Ce centre comprend également des pavillons nationaux de soutien de pays partenaires de la Tunisie intéressés par le partenariat et l'innovation (France, Allemagne, Italie, Espagne, Pays-Bas, Belgique, USA, Canada, Japon, Corée du Sud). Dans ce même centre sera mis en exergue le rôle des chambres mixtes de commerce et d'industrie dans le rapprochement des entreprises, dans des stands qui leur sont dédiés.

Par ailleurs, au sein des espaces-conférences, le grand débat sera focalisé sur le développement de l'industrie en Tunisie, débat animé par d'éminentes personnalités nationales et internationales du monde de l'économie, qui auront à se pencher sur l'importance de promouvoir l'image de la Tunisie dans l'espace euro-méditerranéen. Des workshops seront organisés également portant sur des thématiques axées sur la technologie et l'innovation, le développement régional et les PME.

Quant à l'espace partenariat régional, il sera consacré aux rencontres B2B, préprogrammées, dans un catalogue par des entreprises tunisiennes, à leurs homologues internationales (européennes, américaines, asiatiques et arabes).

La manifestation prévoit la participation de 15 mille professionnels dont 1.000 internationaux, de 500 exposants dont 300 industriels tunisiens et la programmation de 1.000 contacts B2B.

Malgré les aléas postrévolutionnaires, affichant un taux de croissance en dessous de zéro en 2011, en raison de la baisse drastique des activités extractives de phosphate et du secteur touristique, l'industrie manufacturière pour sa part n'a pas subi de choc notoire.

De plus, la compétitivité globale du pays, malgré un recul de 8 places en 2012, selon le rapport 2011-2012 du World Economic Forum sur la compétitivité mondiale, reste la plus compétitive du continent, occupant la 40e place sur la scène mondiale sur 142 pays analysés.

Au début de 2012, des signaux de reprise se font déjà sentir avec une croissance à la fois des importations de biens d'équipement, signes de reprises des investissements (+53,2% de déclarations d'intentions) et des exportations de produits manufacturés (+15,4%).