Gabon: Télécommunications - La Banque mondiale octroie 30,5 milliards fcfa

Actualités économiques

La Banque Mondiale a accordé à Libreville, un prêt de 30,5 milliards FCFA au Gabon, pour une connexion au nouveau projet régional de câble à fibre optique sous marin ACE (Africa Cost to Europe).

La convention de prêt a été signé e entre le ministre de l'économie, Luc Oyoubi, et Zouera Youssoufou, représentante de la Banque Mondiale au Gabon.

Ce financement permettra au Gabon de se connecter au nouveau câble sous-marin ACE, et d'engager la construction du Backbone terrestre.

Ce projet vise à accroitre la couverture géographique à bande passante de grande capacité et de diminuer les coûts des services de communication sur le territoire national.

Il s'inscrit également dans le cadre du soutien de la Banque Mondiale au programme d'intégration régionale du Gabon, et contribuera à la mise en oeuvre du 3é pilier du Programme économique régional de la CEMAC 2010-2015, relatif à l'interconnexion physique de ses pays membres.

« La matérialisation de ce prêt est le signe que la Banque Mondiale est bien disposée à soutenir les efforts du Gabon à se doter d'infrastructures de télécommunications modernes », a indiqué Zouera Youssoufou.

Selon elle, la stratégie de la Banque Mondiale au Gabon vise à déclencher un processus de changement transformateur qui soutiendra le gouvernement de manière ciblée, dans la réalisation des fondements pour une croissance économique durable à moyen et long terme.

Le projet contribuera à renforcer l'intégrité des réseaux régionaux de communications en créant des boucles (des redondances) dans la sous-région.

Il permettra à l'amélioration l'harmonisation de la réglementation du secteur qui régit les TIC dans les pays de la CEMAC.