Cameroun: Présélection pour un troisième opérateur de Téléphonie mobile

Actualités Télécom

Le gouvernement cherche un fournisseur maîtrisant la technologie de troisième génération.

Le ministre des Postes et Télécommunications, Jean-Pierre Biyiti bi Essam, a lancé lundi 28 mai dernier, un avis international à manifestation d’intérêt pour « l’établissement et l’exploitation d’un réseau de communications électroniques couplé avec les ressources fréquentielles 3G ».

Ce futur réseau qui ne comprend pas l’activité de transport couvre le territoire national.

« C’est bien la recherche du troisième opérateur qui est relancée », reconnaît-on au ministère.

Le portrait-robot de l’entreprise recherchée est dessiné par l’avis. Il s’agit d’une société spécialisée dans les communications électroniques mobiles de « réputation internationale ». Naturellement, le futur élu ne doit pas être déjà actif au Cameroun et disposer, entre autres exigences, de 200 millions de dollars (105,4 milliards de F) de fonds propres au 31 décembre 2011.

Aux termes de l’avis, l’on apprend que la phase actuellement envisagée vise à établir une « short-list » de potentiels investisseurs intéressés par l’offre de la licence de téléphonie mobile qui pourra être délivrée.

« Voilà pourquoi les délais sont courts. Il s’agit de choisir d’abord les meilleures possibilités avant de les mettre en concurrence », explique une source au Minpostel. Le 20 juillet 2012 est donc la première borne de l’opération. C’est ce jour-là que les soumissionnaires verront leurs candidatures qualifiées ou rejetées.

Pour être dans ce cercle des présélectionnés, au-delà de la capacité financière, de l’expérience et de leur probité, les postulants devront notamment maîtriser la technologie dite 3G qui est expressément mentionnée dans l’avis à manifestation d’intérêt.

La 3G ou troisième génération désigne, selon les spécialistes, une nouvelle norme de téléphonie mobile qui suit le Gsm actuellement utilisé par les opérateurs camerounais. La 3G permet de communiquer avec des débits bien plus rapides en comparaison à la génération précédente, le Gsm.