Vers une 3ème ligne internationale de câbles à fibre optique en Algérie

Actualités Internet

Le président-directeur général d’Algérie Télécom, Azouaou Mehmel a annoncé jeudi à Oran l’établissement dans un proche avenir d’une troisième ligne internationale de câbles à fibre optique qui reliera Oran à la ville espagnole de Valence.

Le projet, actuellement à l’étude, devra permettre d’augmenter la capacité de « Algérie Télécom » dans le domaine des communications et du haut débit Internet, a-t-il déclaré.

M. Mehmel a ajouté que ses services étudient actuellement les différents aspects techniques et logistiques du projet pour choisir le tracé marin le plus approprié.

Un opérateur espagnol spécialisé dans le domaine des communications a été choisi dernièrement comme partenaire à ce projet, qui assurera la pose de câbles à fibre optique sous la mer sur environ 500 kilomètres. Les préparatifs sont en cours pour lancer un avis d’appel d’offres international concernant le volet pratique.

Le lancement de cette opération, qui assurera le renforcement du réseau des services Internet avec une capacité supplémentaire de 80 gigabits en première étape et 1,6 térabits (160 fois 10 gigabits) à long terme, coïncide avec le basculement des abonnés d’ « Algérie Télécom » vers le nœud d’accès multiservice (MSAN).

Le projet permettra également d’élargir le réseau national de fibres optiques estimé actuellement à environ 40.000 km, d’attirer de nouveaux investissements et d’améliorer la qualité du service dans le domaine de l’Internet, selon le même responsable.

L’Algérie dispose de deux lignes internationales reliant Alger et Annaba à Marseille (France) et Bizerte (Tunisie) avec une capacité maximale de 120 gigabits pour chaque ligne, alors que la moyenne nationale des utilisations d’Internet est de 50 gigabits, a ajouté M. Mehmel.