Les Etats-Unis et l'Ile Maurice s'accordent sur des principes commerciaux applicables aux TICs

Actualités économiques

Une équipe de négociation menée par le Bureau du Représentant des États-Unis pour le commerce extérieur (USTR) a conclu un accord avec l'île Maurice sur un ensemble de principes commerciaux non contraignants concernant les services de technologie de l'information et de la communication (TIC). Les États-Unis et l'île Maurice vont conjointement promouvoir l'adoption de ces principes par d'autres pays.

« Je suis heureux d'annoncer une autre étape importante dans nos relations économiques avec l'île Maurice », a annoncé le Représentant des États-Unis pour le commerce extérieur, Ron Kirk. « Cet ensemble de principes élaborés conjointement pour le secteur des services de technologie de l'information et de communication est le premier du genre conclu entre les États-Unis et un pays africain et il entraînera des échanges commerciaux et des investissements accrus entre les États-Unis et Maurice, ainsi que des créations d'emplois dans les deux pays. »

Le Bureau du Représentant des États-Unis pour le commerce extérieur a annoncé que s'ils étaient largement adoptés, ces principes appuieraient le développement mondial des services de TIC, y compris Internet et d'autres applications basées sur Internet, ce qui est essentiel pour un e-commerce innovant, les recherches et la publicité sur Internet, le stockage des données et d'autres services.

Ces principes concernent la transparence de la législation et de la réglementation, l'accès ouvert aux réseaux et aux applications, la libre circulation d'information d'un pays à l'autre, les investissements étrangers dans les secteurs de TIC, des prestations de services transfrontaliers plus aisées, l'efficacité de l'affectation du spectre, l'indépendance des autorités de régulation, l'octroi de licences d'exploitation, l'interconnexion entre les fournisseurs de services de télécommunication publics de base, et la coopération internationale.

Le secteur des services de TIC occupe une place grandissante dans les infrastructures d'une série d'industries et de secteurs, selon le Bureau du Représentant des États-Unis pour le commerce extérieur. La mise en oeuvre de la déclaration de principes devrait renforcer les échanges commerciaux et les investissements entre les États-Unis et l'île Maurice mais aussi stimuler le développement mondial de services qui renforcent la productivité de la main d'oeuvre, réduisent les coûts d'exploitation, favorisent l'essor de nouvelles industries, revitalisent des industries plus anciennes et améliorent la vie des consommateurs.

La pertinence des nouveaux principes entre les États-Unis et Maurice, indique le bureau de l'USTR, est mise en lumière par les récentes décisions de gouvernements étrangers de limiter l'accès aux services de TIC ; ils ont notamment restreint l'accès au spectre, limité le nombre de licences de télécommunications accessibles aux prestataires de service étrangers, bloqué les appels téléphoniques VOIP (voix sur protocole Internet) et exigé l'emploi d'infrastructures et de serveurs du réseau local pour la prestation de services dont la fourniture peut se faire de manière transfrontalière.