Madagascar: Interconnexion - Le premier réseau universitaire voit le jour

Actualités Internet

Les institutions universitaires publiques malgaches sont désormais interconnectées à très haut débit par le réseau national de l'enseignement supérieur et de la recherche, dénommé iRenala. Il permet à ses membres de partager un accès international mutualisé.

Les institutions universitaires publiques malgaches se modernisent. Et ce, grâce au réseau national de l'enseignement supérieur et de la recherche iRenala. « C'est un réseau inter et intranet. Il interconnecte entre eux et à l'international 21 sites de la recherche et de l'enseignement supérieur malgaches, via une connexion à très haut débit par fibre optique », explique Lala Andriamampianina, président de l'association iRenala.

Parmi les institutions raccordées à ce réseau figurent les six campus universitaires, les instituts supérieurs de technologie, ainsi que d'autres institutions comme le ministère de l'Enseignement supérieur, ou encore iMailaka University.

En plus des nombreux avantages à court terme, iRenala s'inscrit dans un long processus ayant pour but la mise en place pérenne de normes internationales dans les domaines scientifique et universitaire.

« iRenala regorge de nombreux avantages. L'échange de données, la mutualisation des outils et des ressources documentaires ainsi que la mise en place de nouvelles formations à distance s'en trouveront grandement facilités », explique notre interlocuteur.

L'accès aux ressources numériques pour les étudiants, les chercheurs et les enseignants de Madagascar ne sera plus limité. Avec une capacité de 155 Mb, le réseau constitue donc une vraie autoroute de l'information pour ces différents acteurs de l'enseignement supérieur.

La genèse de ce réseau ne date pas d'hier. En 1996, une étude de faisabilité dans sa mise en place a été lancée par le ministère en charge de l'Enseignement supérieur de l'époque. Depuis, le projet est resté dans les cartons. Ce n'est qu'en 2010 qu'il refait surface.

« C'est en janvier 2010 que le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et le ministère des Postes, des télécommunications et des nouvelles technologies (MPTNT), ont conjointement initié le projet iRenala, afin de moderniser en profondeur le système malgache de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique », rappelle en substance Lala Andriamampianina.

La mise en place des infrastructures réseaux au niveau national a été financée par le MPTNT à hauteur de 9,76 millions d'euros. La desserte entre le réseau et les sites sélectionnés a, quant à elle, été financée par la Coopération française, laquelle a investi près de 800 000 euros. Les investissements consentis permettent d'assurer la pérennité du réseau pour les quinze prochaines années.

Irenala permet dès à présent à l'enseignement supérieur et à la recherche d'entrer de plain-pied dans une nouvelle dimension communicationnelle en offrant aux étudiants, aux enseignants, aux chercheurs et à l'administration une multitude d'opportunités. On peut citer la facilité d'accès aux bibliothèques virtuelles, les nouvelles possibilités en matière de téléchargement de fichier volumineux, l'exploitation du matériel de visioconférence à des fins pédagogique, la réalisation et le développement de formations ouvertes et à distance (FOAD), la sécurisation et la modernisation des procédures des services de la scolarité, et la vulgarisation de la messagerie électronique en attribuant à chaque étudiant une adresse au moment de l'inscription.

Le réseau iRenala relie 21 sites, à savoir les six universités, les trois instituts supérieurs de technologie (Antsiranana, Ambositra et Antananarivo), l'École nationale d'informatique, l'École supérieure polytechnique d'Antananarivo, l'Ecole normale supérieure d'Antananarivo, la Présidence de l'Université et l'Office du baccalauréat à Antananarivo, le Centre d' information, de communication, d' orientation et de rencontres de Toamasina, la Présidence de l'Université de Toliara, la Présidence de l'Université et l'Office du baccalauréat à Mahajanga, l'Institut d'Odonto-stomatologie de Mahajanga, le Centre hospitalier universitaire de Mahajanga, le ministère de l'Enseignement supérieur à Fiadanana, l'Imailaka University, l'Institut médical de Madagascar, le ministère des Postes et des télécommunications, et l'Office malgache de régulation de la télécommunication (Omert).

Quelques chiffres

- 21 sites interconnectés

- 50 000 à 100 000 adresses emails à attribuer aux étudiants au moment de l'inscription

- 150 Mb de bande passante dont 75Mb pour les sites à Antananarivo, 20 Mb pour Antsiranana, 10Mb chacune pour les autres villes.