Côte d'Ivoire: Rapport définitif du groupe de travail sur le passage à la TV numérique

Actualités de la convergence

Le groupe de travail sur le numérique comprenant 20 membres et installé en décembre dernier par les ministres de la Poste, des Technologies et de la Communication, Bruno Koné, et de la Communication, Souleïmane Diakité Coty, a remis, hier le rapport définitif de son travail, au cabinet du ministre de la Communication, au Plateau,

A cette occasion, le président de ce groupe, Léandre Anoma-Kanié, a présenté les grandes articulations de son travail. Pour lui, l'objectif de leur démarche était de présenter le meilleur schéma stratégique de migration à la Télévision numérique terrestre (Tnt) pour la Côte d'Ivoire.

Obligation leur a été faite de réussir cette migration avant le 17 juin 2015 dans la bande Uhf conformément au traité international appelé Accord GE06.

Il a dévoilé la méthodologie de travail que le groupe a privilégiée et qui lui a permis de trouver des réponses à des questions essentielles pour le succès du basculement au tout numérique en Côte d'Ivoire.

« La stratégie élaborée prend en compte le diagnostic de l'existant, l'analyse de l'environnement sectoriel, pour aboutir à des propositions de choix au triple plan juridique, technique et socioéconomique », a avancé le président du groupe.

Tout en définissant le numérique- évolution technologique permettant, entre autres, d'obtenir une meilleure qualité d'image, de son, et de réduire les coûts de la transmission et de la diffusion des programmes-, il a égrené les objectifs de la stratégie de mise en oeuvre de la migration vers la Tnt.

Notamment proposer les normes et standards de la télévision numérique terrestre à implémenter en Côte d'Ivoire, identifier les adaptations à apporter au cadre juridique du secteur de l'audiovisuel pour le rendre compatible à l'environnement numérique, évaluer la construction du réseau numérique de diffusion des programmes télévisuels, faciliter l'accès des ménages aux équipements de réception et communiquer efficacement autour du processus afin de créer l'adhésion des populations.

« Le document stratégique laisse entrevoir que la Tnt donnera un coup d'accélérateur au développement de la télévision en Côte d'Ivoire.

Elle modifie profondément la structure de la chaîne de valeur de la télévision telle qu'elle est connue », a souligné Anoma-Kanié, avant de faire des recommandations.

Il a aussi parlé du coût financier de la migration, a fait des propositions sur les modes de financement de la migration vers la Tnt et relevé les retombées de la migration.

Le ministre de la Communication a retenu, à l'issue de cet exposé, que le passage à la télévision numérique de terre est un processus complexe.

A l'en croire, dès son adoption, les différentes actions recommandées par le groupe de travail seront rapidement mises en oeuvre, afin que les exigences de délai qui s'imposent à tous soient respectées.

Quant au ministre Bruno Koné, il a affirmé que le défi que doit relever le groupe de travail, c'est de tenir le cap pour que, le 31 décembre 2015, la Côte d'Ivoire puisse faire un basculement sans désagrément pour les téléspectateurs.