Algérie: Marché de la téléphonie - Nedjma en appelle à la responsabilité de l'ARPT

Actualités Télécom

Depuis 2007, Wataniya Telecom Algérie (Nedjma) sollicite l'adoption par l'Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (Arpt) de mesures réglementaires destinées à assurer le «rééquilibrage» du marché de la téléphonie mobile, est-il écrit dans un communiqué rendu public.

Aujourd'hui, Nedjma partage avec Mobilis ses déclarations officielles qui soulignent que l'intervention de l'Arpt est un élément «clé» de sa stratégie globale dans la mesure où elle est indispensable pour pallier au «déséquilibre actuel du marché», y est-il ajouté.

Le rééquilibrage du marché permettra en effet de garantir les conditions d'une «concurrence loyale» et empêchera «tout abus» de position dominante, position occupée par «Orascom Telecom Algérie depuis 2002».

Dans une déclaration à nos confrères de l'APS, le Pdg de Mobilis, qui a annoncé deux milliards de dollars d'investissements étalés sur cinq ans, a estimé que cet objectif est possible à atteindre, si l'autorité de régulation (l'Arpt) intervient, comme cela se fait de par le monde, pour «équilibrer» le marché et empêcher «la domination» de l'un des opérateurs de la téléphonie.

L'opérateur public détient actuellement vingt neuf pour cent (29%) des parts de marché de la téléphonie mobile avec presque onze millions d'abonnés.

Et il ambitionne d'avoir 45% de part de marché. L'opérateur de téléphonie mobile Nedjma se maintient, lui, autour de 30% de parts de marché. Il a réalisé de bons résultats pendant le premier trimestre 2012.

Avec 219,7 millions de dollars au premier trimestre 2012, Nedjma progresse de 21% par rapport à la même période 2011 durant laquelle ont été obtenus des revenus équivalents à 181,6 millions de dollars.

Le nombre d'abonnés est passé de 8,07 millions au premier trimestre 2011 à 8,52 millions à la même période de 2012 alors que les investissements ont augmenté de 178%, passant de 27,3 millions de dollars au 4e trimestre 2011 à 76 millions de dollars au premier trimestre 2012.

Le chiffre d'affaires mensuel moyen réalisé avec un client (Arpu) est passé de 7,3 dollars au premier trimestre 2011 à 8,5 dollars au premier trimestre 2012, en augmentation de 16%.