Schneider Electric Nigeria veut mettre l’énergie solaire au service des opérateurs téléphoniques

Actualités Télécom

Après avoir implanté avec succès sa technologie pilote « villasol » dans des zones rurales non raccordées au réseau électrique, Schneider Electric Nigeria veut mettre l’énergie solaire au service des opérateurs téléphoniques.

 Marcel Hochet, Directeur de Schneider Electric Nigeria a déclaré lundi 24 juillet à Lagos que sa société travaillait actuellement en partenariat avec Airtel et MTN au développement de l’énergie solaire pour l’alimentation des stations émettrices-réceptrices. Le Nigeria compte 110 millions de lignes de téléphone mobile et l’une des plus mauvaises qualités de service du continent. Les quatre opérateurs MTN Nigeria, Globacom, Airtel et Etisalat Nigeria ont été condamnés en mai dernier à un montant global d’amendes de 1,17 milliard de naïras faute d’atteindre une qualité de services standard minimum.

Outre une économie de carburant, la fourniture d’une énergie renouvelable permettrait, selon M. Hochet, d’améliorer la qualité du service en regard des exigences de la Commission nigériane de Communications. Il s’est dit prêt à négocier avec d’autres opérateurs. Cette initiative traduit le désir de la société d’accroître sa présence dans le pays et s’inscrit en continuité avec sa volonté de relever le défi de l’électrification rurale grâce à la technologie « villasol ».

« Au Nigeria, les difficultés d’accès à l’énergie affectent près de 100 millions d’habitants », estime M. Hochet. « Villasol » permettra aux Nigérians à la base de la pyramide d’avoir accès à l’électricité sans dépendre du réseau national.

Le premier projet pilote, inauguré en septembre dernier dans l’Ogun State, et développé en partenariat avec le CREDC (Communauty Research and Development Center) est une micro centrale composée de panneaux photovoltaïques, d’un onduleur solaire et d’une station de charge de batteries qui fournit 4 MW et alimente en particulier une pompe automatisée pour le réseau d’eau potable.