Cameroun: La modernisation de la poste tire vers sa fin

Actualités informatiques

Le centre de traitement de données numériques du projet e-post réalisé à 90% à Yaoundé. Le chantier est quasiment achevé. Le centre de traitement de données numériques encore appelé datacenter du projet de numérisation de la poste dénommé « e-post » de Yaoundé est réalisé à 90%, d'après le ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel).

Jean Pierre Biyiti bi Essam y a effectué une visite hier. L'édifice est entièrement construit. A l'intérieur, l'installation des équipements a commencé dans les différentes salles (maintenance, vidéosurveillance, call center, etc). Sur les 420 tonnes d'équipements prévus pour l'ensemble du projet, 44 tonnes ont déjà été installées.

C'est surtout sur le fonctionnement de l'ensemble de ce matériel qu'a porté la visite. C'est dans ce datacenter que sera gérée l'interconnexion des 234 bureaux de postes, notamment le sous-réseau à fibre optique et celui à liaisons satellitaires. « Les travaux avancent vite. Au premier trimestre de l'année 2013, nous pourrons être à la fin du chantier », a-t-il déclaré à la fin de la visite.

Alors qu'on s'achemine vers la fin du chantier, on pense déjà au volet exploitation et rentabilisation du projet. Le Cameroun a-t-il les capacités techniques pour gérer cette infrastructure une fois réceptionnée ? « Il y a un volet formation qui ne se voit pas actuellement, mais qui s'accomplit au même rythme que la mise en place de l'infrastructure. Certains de nos agents sont en Chine actuellement pour la formation », déclare le Minpostel.

Pour moderniser son secteur postal, le Cameroun a obtenu un prêt de 32 milliards de F auprès du gouvernement chinois. Il est donc question de rentabiliser ce projet pour rembourser le prêt et couvrir toutes les autres charges y relatives.

« Si l'infrastructure qui est mise en place est exploitée à bon escient, cela fera également en sorte que toutes les activités du système postal, qu'il s'agisse de la distribution du courrier ou des services financiers, soient rentables. Certains équipements et certaines infrastructures pourront permettre à la Campost de vendre des services particuliers à des clients potentiels, à l'instar de l'hébergement des services potentiels dans le Datacenter », déclare Jean Pierre Biyiti bi Essam.

A la Cameroon Postal Services (Campost), a-t-on appris, une réflexion est en cours dans ce sens. « La Campost va développer de nouveaux produits dans le secteur des Tic pour améliorer son chiffre d'affaires et créer de nouveaux emplois », confie Lucien Nana Yomba, directeur général adjoint de la Campost.