Ile Maurice: TIC - Un flou subsiste autour de la formation du personnel

Actualités informatiques

Les opérateurs du secteur des Technologies de l'information et de la communication (TIC) attendaient la création d'une ICT Academy par le ministère de tutelle. En vain. Ils ont décidé de procéder autrement pour la formation de leur personnel.

Ces opérateurs déplorent «le manque de concertation» entre le ministère et les corps parapublics suite à la mise en place de trois programmes de formation parallèles pour ce secteur.

«Il y a eu tellement de tergiversations autour de l"ICT Academy que le secteur n'a pas attendu. Il a bien fallu s'adapter pour palier au manque de ressources humaines qualifiées.

Les entreprises effectuent des formations en interne et d'autres ont recours à des institutions privées», explique Roshan Seetohul, président de l'Outsourcing and Telecommunication Association of Mauritius (OTAM). Notre interlocuteur précise que certaines sociétés ont ouvert leur centre de formation, notamment Ceridian Mauritus.

Du côté du ministère des TIC, on fait ressortir que ledit ministère a mis de côté le projet de l'ICT Academy pour orienter ses efforts vers l'ICT Skill Development Programme. Ce nouveau projet devrait voir le jour en septembre. Cependant, le ministère n'a pas encore révélé déclinaisons de ce projet.

En parallèle, le Human Resource Development Council (HRDC) a organisé des ateliers de travail autour du secteur des TIC et lance un Sponsored Pre-Job Training Programme for Unemployed Youth. Celui-ci vise à placer des jeunes en formation chez l'employeur, avec une option de recrutement. La National Empowerement Foundation (NEF) propose, elle aussi, un programme similaire.