Tunisie: Les médias à l'ère du numérique

Actualités de la convergence

L'actualité est brûlante pour les médias et le processus de transition démocratique relatif au secteur doit être accompagné par l'analyse et la recherche nécessaires. C'est ce qui fait du nouveau numéro de la revue de l'union des radios et des télévisions arabes (Asbu) un document qui mérite lecture et intérêt.

Il s'agit d'une parution saisonnière contenant dossiers, études et autres sujets d'actualité, à propos du paysage médiatique arabe. Ce dernier est en perpétuelle évolution.

On y trouve autant des médias publics archaïques et propagandistes, que des chaînes privées à la pointe de la technologie et du professionnalisme.

Cela dépend, évidemment, du contexte général où se situe désormais le pays, mais surtout des choix et des options des investisseurs. Quant à l'objectivité, plusieurs en sont encore à essayer de la définir ou de la redéfinir.

On parle, en effet et de plus en plus, de médias «équitables». De quoi faire des radios et des télévisions arabes un large champ de recherche.

Le deuxième numéro de l'année 2012 de la revue de l'Asbu est un vrai guide dans le paysage médiatique arabe actuel, qui élargit les horizons de la réflexion sur le futur de ce paysage.

Cette revue spécialisée, qui se veut une référence pour les journalistes, les créateurs, les chercheurs et les planificateurs, est, en fait, constituée de leurs contributions. L'aspect théorique et la réflexion règnent dans ce numéro qui apporte un éclairage sur des sujets, tels que les techniques de mesure de l'audience de télévision.

Un hors-série est même consacré à ce thème, préparé par les docteurs Mohamed Guirat, Khairat Ayad et Sadok Hammami. Il se focalise sur l'importance du public dans le processus de communication, d'où le besoin de faire des études dessus, en plus des bases de mesure d'audience adoptées par les institutions médiatiques.

Des expériences mondiales dans ce domaine y sont également évoquées, dont celles du Canada, des Etats-Unis et de l'Angleterre.

Une étude comparative permet de passer au contexte de la mesure d'audience dans le monde arabe, ses difficultés et ses limites, comme le manque de statistiques, de données et de moyens, ainsi que l'absence de la culture de la recherche scientifique.

Les chiffres montrent, d'ailleurs, que plus de 60% des médias arabes ne possèdent pas de centre de mesure d'audience et comptent sur les sondages d'opinion. Pourtant, la mesure d'audience est un outil déterminant dans la planification de la programmation, du contenu des émissions et des stratégies de communication des chaînes de télévision.

Le thème inaugural de ce deuxième numéro de 2012 est un dossier dont le thème donne le ton des sujets suivants.

Il s'agit de «la télévision et les nouvelles technologies de la communication», qui se ramifie en plusieurs sous-thèmes, évoquant principalement l'éducation à travers et sur les médias, en prenant pour exemple l'expérience égyptienne des chaînes publiques éducatives et spécialisées.

La radio a aussi sa part dans la revue, avec un sujet intitulé «2012 : l'année de la radio», consacré à son évolution, de la création à la numérisation, du transistor à la radio sur Internet.

En plus de l'explication du fonctionnement de la diffusion radiophonique d'hier, d'aujourd'hui et de demain, l'auteur de l'article, le chercheur en nouveaux médias, le docteur Abbès Mostapha Sadok, parle de l'effet des changements technologiques sur la perception de la radio par les auditeurs.

Ces derniers, toutes catégories confondues, sont au coeur des sujets traités par la revue de l'Asbu. Dr Hiba Chahine traite de la réalité et des perspectives les chaînes de télévision enfantines et le Pr Khaled Adnoun se penche sur la rationalisation de la relation entre les jeunes et les médias.

La revue compte également une contribution d'un autre spécialiste des nouveaux médias, le docteur Ibrahim Baaziz qui s'est intéressé aux réseaux sociaux et aux changements politiques dans le monde arabe.

Et dans la rubrique «Documentaires», c'est le film soudanais qui est à l'honneur, avec un passage en revue de son historique et de son palmarès dans les festivals internationaux.

L'Asbu réserve, comme d'habitude, la dernière partie de sa revue à son actualité et à celle des médias arabes. Dans cette rubrique, un focus sur la couverture médiatique de la 11e édition de la compétition de la chanson radiophonique arabe et des championnats arabes de football est présenté, tout comme un compte rendu de la participation de l'Asbu à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse.