Côte d'Ivoire: Identification des abonnés mobiles - Près de 35% de numéros à recenser

Actualités Télécom

L'opération d'identification des abonnés mobiles prendra fin le 31 octobre prochain. L'inquiétude est qu'à moins de deux mois de la date limite, il y a encore près de 35% des clients des sociétés de téléphonie mobile qui ne se sont pas encore faits identifier. Lors de sa tournée à la cité administrative au Plateau, à l'espace Ficgayo à Yopougon et à l'espace Inch Allah de Koumassi, récemment, où il a installé des plateformes regroupant tous les opérateurs du secteur pour faciliter l'identification, le ministère de la Poste et des technologies de l'information et de la communication (Ptic) l'a lui-même souligné.

Guiessongui N'Datien Sévérin, président du comité de pilotage de l'opération, est plus précis : « sur 17,9 millions d'abonnés nous avions 11, 410 millions d'identifiés au 31 août 2012. Soit à 2 mois de la mise en réception simple de ceux qui ne se seraient pas fait identifiés ». Toutefois il a reconnu qu'il y a des difficultés notamment au niveau de la proximité des agences avec les abonnés mobiles. A ce niveau, il a expliqué que les problèmes sont en train d'être résolus avec les opérateurs de téléphonie mobile. Il a aussi reconnu que ceux qui possèdent plusieurs cartes Sim ont des difficultés pour se faire identifier.

Sur le terrain, d'autres problèmes sont récurrents. Il s'agit d'abonnés qui se sont soumis à l'opération mais qui, après vérification, se trouvent non identifiés. De nombreux clients ont pu le constater à leurs dépens. Par ailleurs, les abonnés dans les villages reculés soutiennent de pas avoir accès aux agents d'identifications mis sur le terrain par les opérateurs.

L'inquiétude dans l'affaire est donc de savoir si, avec toutes ses difficultés, les 6 millions d'abonnés restant pourront se faire identifier avant la date du 31 octobre. Pas si sur si les problèmes sur le terrain persiste.