Burkina Faso: Lutte contre les changements climatiques - Du matériel informatique au profit de onze ministères

Actualités informatiques

Le Programme d'action national d'adaptation (PANA) à la variabilité et aux changements climatiques a remis le mercredi 3 octobre 2012 à Ouagadougou, un lot de matériel informatique aux Directions des études et de la planification (DEP) de onze départements ministériels. Le don va permettre aux bénéficiaires de renforcer leurs capacités techniques dans la lutte contre les changements climatiques.

Le gouvernement japonais à travers son Programme d'action national d'adaptation (PANA) à la variabilité et aux changements climatiques, veut contribuer à la prise en compte des risques liés au climat et à sa variabilité. C'est dans cette optique qu'il a remis le mercredi 3 octobre 2012 à Ouagadougou, du matériel informatique aux Directions des études et de la planification (DEP) de onze ministères. D'un coût global de 57 358 000 F CFA, le don est composé de 25 ordinateurs portables, 25 imprimantes Laser, trois photocopieuses, six vidéos-projecteurs, un écran, deux appareils photo numérique et une clé USB. Selon le secrétaire général du ministère de l'Environnement et du développement durable, Sambou Coulibaly, le matériel va permettre de renforcer les capacités des DEP pour une meilleure prise en compte des questions liées aux adaptations des changements climatiques ainsi que la mise en oeuvre des plans et programmes de développement. Il a indiqué que le choix des DEP bénéficiaires, s'est fait sur la base des résultats d'une étude menée dans les ministères et qui a révélé un besoin de renforcer les capacités techniques.

Pour le directeur Pays adjoint du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) au Burkina Faso, Maléyé Diop, ce don est le résultat de l'engagement remarquable du pays des « Hommes intègres » à prendre en compte les défis environnementaux dans le processus de développement. « Malgré les efforts significatifs consentis dans le renforcement de ses capacités, des études récentes ont montré que plusieurs facteurs limitent les avancées du Burkina Faso vers une meilleure adaptation à la variabilité et aux changements climatiques », a précisé Maléyé Diop. Les bénéficiaires pour leur part ont salué cet acte qui va les aider à améliorer un tant soit peu, leurs activités dans la lutte contre les changements climatiques. « Ce don va nous permettre de travailler en parfaite collaboration avec le ministère en charge de l'Environnement dans les activités de sensibilisation et de communication », a laissé entendre le représentant de la DEP du ministère de la Communication, Koka Hervé Séogo.