Egypte : Le régulateur octroie la licence d’infrastructure partagée de réseau à Mobiserve

Actualités Télécom

Mobiserve holding a signé un accord de partage de réseau de téléphonie mobile avec l'Autorité nationale de régulation des télécommunications (ANRT). Elle permettra à l’entreprise de fournir une infrastructure partagée pour Vodafone, Mobinil et Etisalat. Tout comme l’accord de MTN Cameroun et Côte d’Ivoire avec IHS, il a pour but de réduire ses investissements dans l’infrastructure, d’orienter les ressources financières vers l’amélioration de la qualité des services et le déploiement de nouvelles technologies.

En clair, Vodafone, Mobinil et Etisalat n’auront plus à se préoccuper de construire davantage de tours téléphoniques, de stations et autres équipements des réseaux. Elles loueront des infrastructures qui appartiennent à une quatrième partie. Cela pourrait leur faire économiser jusqu’à 40% ou 50% de dépenses sur le capital, selon Sameh Atalla, le directeur général de Mobiserve. Elle ajoute que l’accord avec l’ANRT aura un grand impact sur l’amélioration de la téléphonie mobile en Egypte. Cela pourrait être le déclic qui va accélérer l’avènement de la 4G dans le pays.

Le modèle de partage d’infrastructure est une astuce qui a connu un grand engouement des sociétés de télécommunication aux États-Unis, en Europe et même en Asie. Les entreprises ont pu ainsi réaliser de grandes économies sur le matériel qu’elles pouvaient investir dans l’offre de nouveaux services. Avec sa nouvelle licence, Mobiserve envisage de construire de nouvelles infrastructures et de modifier le réseau existant.