Congo-Kinshasa: Connexion à fibre optique - Placide Mbatika donne deux semaines !

Actualités Internet

A quand la connexion de la RD Congo à la fibre optique ? A cette lancinante question, l’Administrateur Délégué Général de la Société congolaise des Postes et Télécommunications (SCPT), Placide Mbatika, a fixé les esprits impatients. Il a précisé, le jeudi 18 octobre, que la RDC devra être, enfin, connectée à ce système dans environ 20 jours. Il faudrait attendre encore plus de deux semaines, pour voir la fibre entrer dans le circuit technologique de la République Démocratique du Congo. C’est, en tout cas, les assurances qu’il convient de tirer du gestionnaire numéro Un de la Société Congolaise des Postes et Télécommunications.

Placide Mbatika fait cette projection suite au début, ce lundi, des travaux d’installation des équipements de transmission à la station d’atterrage de Moanda, dans la province du Bas-Congo, à la côte Atlantique. Travaux qui devraient, selon lui, s’achever dans les deux mois.

Toutefois, la connexion à la fibre optique, qui devra intervenir dans les deux semaines, ne devrait pas attendre la fin des travaux de construction de la station d’atterrage de Moanda. Rappelons qu’au mois de mai dernier, la RDC avait raté la première occasion de se connecter à la fibre optique faute du non avancement des travaux de construction de ce point d’atterrage de Moanda.

Alors que treize autres pays africains l’avaient fait à l’occasion du projet WACS (West Africain Submarin Cable System). Cette deuxième opportunité reste donc l’occasion à ne jamais louper, pour la SCPT.

« La RDC n’a pas été connectée parce que nous sommes un peu en retard par rapport à la construction du point d’atterrage qui doit être connecté à la fibre optique. Dans les deux mois qui suivent, les travaux de construction de cette station seront finis », avait confirmé Placide Mbatika lors de sa présence en Afrique du Sud, pour assister au lancement du projet WACS.

Pour le Ministre des Postes et Télécommunications, Tryphon Kin-kiey Mulumba, qui était convoqué à l’Assemblée nationale en juin dernier, le retard de la RDC était dû à un détournement de 3 millions de dollars américains, affectés pour la construction de ladite station.

La connexion de la RDC à la fibre optique va résoudre plusieurs problèmes liés à la performance de la couverture technologique. Ce système de câble va aussi être un important générateur de recettes pour le trésor public. On évalue à pas moins de 40 millions de dollars, les revenus attendus à son exploitation.