Cameroun: Le paiement électronique et mobile progresse

Actualités économiques

Un an après son déploiement, 10 à 15% de nouveaux utilisateurs se signalent chaque mois.

Le paiement des factures d'électricité en ligne, via le téléphone portable progresse. Il y a deux semaines, s'achevait une campagne promotionnelle visant 120 000 abonnés à l'électricité au Cameroun. « J'étais fatigué par l'alignement devant de longues files d'attente. A présent, avec le Sms (message électronique) de confirmation de ma transaction, je le présente à l'agent d'Aes-Sonel qui se présente chez moi », raconte Bienvenu Mballa, habitant à Nyalla. Ainsi, « au fil des jours, les clients Aes-Sonel sont de plus en plus nombreux à venir vers les guichets de vente de portefeuille électronique. Il y en a même qui s'inscrivent pour payer leur quittance tout de suite, tandis que d'autres s'inscrivent pour le faire plus tard », explique Nathalie Soppo, agent commercial d'une des entreprises du secteur. C'est dire si le public est captivé par le développement de cet outil de la monétique.

C'est que l'utilisation de la monnaie dématérialisée, à travers cartes de débit, cartes de crédit et porte-monnaie électronique, donne certains avantages pas seulement au public mais davantage aux banques. « Les structures de crédit réduisent ainsi les risques opérationnels (liés parfois à la manipulation des espèces par des agents). Elles prélèvent au passage des commissions et enfin, facilitent la vie aux clients qui ne s'alignent plus pour effectuer des opérations », précise Marius Ayou Bene, enseignant de finance à l'université de Douala. Invités du séminaire organisé par le club de la presse Orange vendredi à Douala, Marius Ayou Bene et son collègue Cyrille Onomo estiment que « l'offre de monétique est encore très insuffisante au Cameroun. Le fait que les banques ne mettent pas à la disposition des opérateurs économiques des cartes de crédit est un frein ».

Nonobstant cela, le public s'accroche aux services actuellement disponibles. Jean David Bilé directeur général de la compagnie d'électricité indiquait en avril dernier 25 à 36% de satisfaction de sa clientèle qui utilise le paiement électronique. Pour Karelle Mbobda-Kuate, directeur des ventes à Orange Cameroun, « le taux de progression des personnes qui paient leurs factures d'électricité via la monnaie électronique ne cesse d'augmenter. C'est de l'ordre de 10 à 15% de croissance par mois ».