Johannesburg et Lagos propices au développement économique grâce aux TIC

Actualités informatiques

Johannesburg, classée 20e et Lagos 24e, sont les deux capitales africaines qui sont propices au développement économique grâce aux TIC, dans un classement où se trouvent New York, Stockholm et Londres en tête, selon le dernier rapport de la société Ericsson.

"La troisième édition du Networked Society City Index d'Ericsson place Johannesburg et Lagos dans le classement des sociétés connectées pour leur capacité à transformer les TIC en atouts pour l'activité économique", rapporte le communiqué de la structure transmis à l'APS.

Il précise que "New York, Stockholm et Londres sont les trois villes qui arrivent en tête du classement". Le rapport souligne la progression importante de Johannesburg, New York et Sydney par rapport au dernier rapport, invoquant le rôle de leaders de ces villes dans "leur business régional".

Ce rapport "analyse les avantages apportés par les TIC dans 25 des plus grandes villes du monde". Alors que les deux éditions précédentes s'intéressaient aux effets des TIC (Technologies de l'Information et de la Communication) sur les villes et les citoyens, cette nouvelle édition se concentre sur les entreprises, explique le texte.

"Ce sont les individus, plus que les entreprises ou les institutions, qui sont le moteur du développement découlant de la maturité des TIC. Les entreprises tirent un avantage des TIC quand sont en place un cadre juridique et fiscal clair ainsi que des procédures simples et rapides", indique le document.

La société Ericsson estime que c'est par la suite que "les gouvernements suivent en s'adaptant à l'évolution des comportements des citoyens, tandis que les entreprises adoptent les innovations dans le domaine des TIC avant tout pour améliorer leur efficacité interne".

"Les décisions gouvernementales contribuent à orienter le développement des TIC dans le secteur des entreprises", rapporte le communiqué.

Il explique que "les changements de politique, de réglementation et de planification, associés à la recherche et aux mesures d'aide à la prise de risque et au financement, font partie des facteurs clés de progrès".

" Ces facteurs sont cruciaux pour aider les entreprises de toutes tailles à se connecter, à collaborer et à être plus compétitives sur le marché", ajoute le texte."La corrélation positive entre la maturité des TIC et le développement économique est largement confortée par de nombreux rapports et études de cas", selon le rapport.

Ericsson souligne que "les indicateurs utilisés dans le rapport pour analyser la vie des entreprises dans ces villes font apparaître une corrélation entre la maturité des TIC et la capacité à utiliser les TIC au profit de l'économie".