Tunisie: Cession partielle de Tunisiana - Les qataris s'emparent de 15% du capital

Actualités économiques

La Commission nationale de gestion des avoirs et des fonds objet de confiscation ou de récupération en faveur de l'Etat vient de céder à Qatar Telecom (Qtel) 15% du capital et des droits de vote de l'opérateur téléphonique privé Tunisiana, pour un montant total de 360 millions de dollars en dividendes détachés (environ 540 millions de dinars), a annoncé hier le ministère des Finances.

La décision intervient en application des stipulations du «Put Option Agrement», conclu en date du 6 janvier 2011, entre Zitouna Telecom Sarl, Arab Banking Corporation et Qtel, a précisé le ministère dans un communiqué.

Pour l'appel d'offres international, lancé en juillet 2012, la commission n'a reçu, au 16 novembre 2012, que deux offres pour des montants respectifs de 305 millions d'euros et 526 millions de dollars en dividendes détachés, toujours selon le ministère.

Par conséquent, la commission, réunie le 20 novembre 2012, a déclaré l'appel d'offres infructueux et a décidé d'entrer en négociation afin d'activer le «put option».

Le bloc d'action de Tunisiana (15%), cédé à Qtel, déjà présente dans le capital de la société, ne représente qu'une partie seulement de la part du capital de Tunisiana qui revenait au gendre du président déchu Ben Ali, Sakhr Materi, en l'occurrence 25%.

Cette part a été confisquée par l'Etat au lendemain de la révolution. Pour les 10% restants du capital, la commission étudie une éventuelle introduction en Bourse.

Jusqu'à fin 2011, Tunisiana comptait plus de 6,6 millions d'abonnés, selon son site web.