Liberia: Libercell risque d’être vendu pour couvrir ses dettes au gouvernement

Actualités économiques

Le sort de la compagnie de télécommunications Atlantic Wireless Incorporated, plus connue sous le nom de Libercell, sera connu au terme des discussions qui se tiennent avec le juge Eva Mappy Morgan. L’entreprise risque d’être mise en vente pour dettes impayées. En effet, la Cour lui avait accordé 15 jours pour régler sa créance de 735 000 dollars au gouvernement, mais cela n’a pas été fait.

En décembre 2012, la Cour suprême a mandaté Eva Mappy Morgan, la juge de la Cour des taxes, pour accélérer la procédure juridique contre Libercell suite à ses arriérés d’impôts.

L’action judiciaire avait conduit à la fermeture de l’opérateur pour défaut de paiement de 1,469 millions dollars américains du au gouvernement. Cette somme avait été réduite à 735 000 dollars.

Le remboursement de la dette avait même été négocié en échéances mensuelles, de juin 2012 à novembre 2012. Mais Libercell n’a toujours pas pu payer. Pour Powell Duan, le conseiller du ministre des Finances, la vente de Libercell s’impose en dernière solution.