Côte d'Ivoire: Une solution TIC pour optimiser la gestion des communes

Actualités informatiques

Le Centre national de télédétection et d'information géographique (Cntig) a présenté à la presse, mercredi, à son siège, E-commune, son système d'information géographique (Sig) web destiné à la gestion des collectivités locales.

C'est un système informatique de matériels, de logiciels et de processus conçus pour permettre la collecte, la gestion, la manipulation, l'analyse, la modélisation, l'affichage de données à référence spatiale afin de résoudre des problèmes complexes d'aménagement et de gestion des communes.

Dans sa présentation, Dr Edouard Fonh-Gbéi, secrétaire général du Cntig, a indiqué que cet applicatif «robuste et sécurisé », développé pour une gestion efficace des communes de Côte d'Ivoire, permet le recensement et la géolocalisation des activités menées sur l'espace communal, offrant ainsi, un suivi des impôts et taxes collectés, quasiment en temps réel. E-commune est également un outil d'appui à la planification pour un développement harmonieux des communes. De manière concrète, ce Sig web aidera les maires à mieux connaître leur territoire (étendue, population, caractéristiques, etc.) ; améliorer leur collecte des taxes ; planifier le développement de leur localité ; sécuriser l'état civil et se rapprocher davantage de leurs populations. Au nombre des fonctionnalités contenues dans l'applicatif, on note : le suivi et contrôle des recettes ; l'affichage et l'édition de données sur le parcellaire (extrait topo, calculs de levés), l'affichage de cartes et images satellites ; la création et la mise à jour de base de données (équipements publics, commerce, marchés, etc.) ; l'affichage de plan de raccordement Cie et Sodeci ; la géolocalisation des commerces et autres activités. Il est accessible via l'internet et à partir de n'importe quel endroit de la terre. Il est également compatible avec le mobile. Autre avantage, selon Dr Fonh-Gbéi, E-commune est un logiciel ouvert et adaptable aux besoins de chaque commune. De même, les données sont mises à jour annuellement par le Cntig.

Au regard de toutes ces fonctionnalités innovantes, Yapo Yapo, représentant de l'Union des villes et communes de Côte d'Ivoire (Uvicoci), a déclaré qu'il s'agit là, d'un instrument de développement et de référence qui va aider les communes à améliorer leur gestion. «Nous sommes heureux d'accueillir ce produit espéré et attendu », a-t-il indiqué. Pour le directeur général de la décentralisation, Parfait Gohourou, face à la rigueur économique marquée par la raréfaction des ressources financières et le nombre croissant de besoins en investissements, il est plus qu'important de manifester un intérêt particulier à un outil de gestion et d'aide à la décision comme le E-commune. Aussi, a-t-il exhorté les communes à se l'approprier.

Ce système est composé de cinq grands modules: cartes et plans ; cadastre ; secours et sécurité publique ; élections, planification et développement local.