Nigeria : l’utilisation de noms de domaine étrangers fait perdre au pays près de 2 millions € par an

Actualités Internet

Selon l’Association nigériane d’enregistrement internet (Nira), le pays perd près 300 millions de nairas, soit 1 446 198.52 euros chaque année, à cause de la lente adoption du nom de domaine « .ng ». Le DotNG qui est le code de haut niveau pour le domaine Internet du pays (ccTLD) est géré par la Nira.

S’adressant aux fournisseurs d’accès Internet et aux entreprises, deux jours avant le forum sur les contenus Internet locaux qui doit se tenir à Lagos du 25 au 26 avril 2013, Poe Odugbesan, le directeur général de la Nira a déclaré que l’utilisation des noms de domaines étrangers tels que « .com, .net, .org » est fortement préjudiciable au Nigeria. Il a expliqué que lorsqu’on multiplie les noms de domaines étrangers, utilisés au Nigeria, avec les frais de renouvellement annuels, on arrive à plus de 300 millions de nairas qui entre chaque année dans les caisses étrangères.

Même Muhammed Rudman, le président directeur général du point d’échange Internet du Nigeria s’est plaint de cette situation. Il trouve que c’est un gâchis de ne pas profiter de l’identité Internet du Nigeria pour valoriser le pays sur la toile et contribuer par ailleurs à sa croissance économique.